Dassault Mystère XX / Falcon 20

Dassault Mystère XX / Falcon 20


Fiche descriptive

Appareil : Dassault Mystère XX / Falcon 20
Constructeur : Avions Marcel Dassault
Désignation :
Nom / Surnom : Mystère XX / Falcon 20
Code allié / OTAN :
Variante : Gardian
Mise en service : 1965
Pays d'origine : France
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions : Avion de transport léger et de VIP, guerre électronique, reconnaissance maritime, recherche et sauvetage en mer

Histoire

Dassault Mystère XX / Falcon 20 :
Aux origines d'une prestigieuse lignée

En 1961, Dassault se lança dans le développement d’un jet d’affaire en collaboration avec Sud-Aviation sous la direction des ingénieurs Paul Chassagne et Paul de Plante. Dans un souci d’économie le nouvel avion devait reprendre les ailes et empennages du monoréacteur de combat Mystère IV. Dassault décida donc de baptiser ce programme sous le nom de Mystère XX. Le prototype fut assemblé en quelques mois et effectua son premier vol le 4 mai 1963. Ce premier vol eut lieu devant un parterre d’officiels et de spécialistes aéronautique dont Charles Lindbergh, alors conseiller technique de la compagnie américaine Pan-Am. Cette dernière passa plus tard commande pour 120 avions de ce type. Cependant les responsables américains demandèrent à Marcel Dassault de rebaptiser son avion, ce qui donna naissance au Falcon 20.

Le Mystère XX entra dans la Légende le 10 juin 1965 quand l’aviatrice Jacqueline Auriol établit le record sur circuit fermé de 1000 km à 859,510 km/h. Le Mystère XX est un monoplan biréacteur à ailes basses cantilever doté d’un train d’atterrissage escamotable et d’un cockpit biplace. La cabine peut accueillir entre huit et dix passagers. Les réacteurs sont collés à l’arrière du fuselage à la manière d’avions de lignes tel la Caravelle.

Les militaires s’intéressèrent rapidement à l’avion, d’abord pour des missions de liaisons ou de transport des hautes personnalités. Ce fut le cas de l’Armée de l’Air qui acquit dès 1965 des Mystère XX pour servir au sein du GLAM (Groupe de Liaison Aérien Ministériel) et du CEV. Le Centre d’Essais en Vol acheta d’ailleurs dès 1967 plusieurs machines pour servir de plate-forme d’essais. En 1969 l’Armée de l’Air acquis trois Mystère XX spécialement modifié par la Sogerma pour servir d’avion d’entrainement aux équipages des bombardiers et chasseurs-bombardiers à vocation de frappe nucléaire. Ces jets d’affaires appartenaient au CITac (Centre d’Instruction Tactique) et étaient installés sur la BA-116 de Luxeuil. Les Mystère XX du CITac ont formé jusqu’en 2005 les équipages de Mirage IV et de Mirage 2000N. Dans l’Armée de l’Air toujours une poignée de Mystère XX ont servit jusqu’en 2002 à la calibration des radars civils et militaires français. Ces avions, basés à Villacoublay, servaient en collaboration avec des Nord N-262.

L’un des premiers clients à l’exportation du Mystère XX fut la Belgique qui acquit au début des années 70 deux Falcon 20E. Ces avions servaient toujours au sein de la Composante Aérienne Belge dans le Smaldeel 21 et remplissaient des missions de transport de hautes personnalités fin 2012. En Europe deux pays ont décidé d’acquérir des Mystère XX pour des missions un peu plus surprenantes : la guerre électronique et le recueil de renseignement. C’est le cas de l’Espagne et de la Norvège qui possèdent chacun respectivement trois et deux Falcon 20ECM. L’Ejercito del Aires espagnole dispose en outre d’un quatrième Falcon 20 pour des missions de transport prioritaire.

En 1984 l’Aéronautique Navale française a reçu cinq avions sous la désignation de Falcon 20G et les a affecté à des missions de patrouille côtière, de SAR (Search And Rescue, recherche et sauvetage) lointaine, et de police maritime. Ces avions sont basés outre-mer, à Tahiti et en Nouvelle-Calédonie. Ils ont été baptisé Gardian. Les Gardian sont assez proche des HU-25 des US Coast Guard.

En Grande Bretagne la société privée Flight Refuelling Aviation (FRA) utilise plusieurs Falcon 20 pour des missions de simulations d’attaque navale sous contrat avec la Royal Navy et la Marine Nationale. Ces avions remplissent aussi des missions de tractages de cibles aériennes au profit de la RAF et de la Luftwaffe.

De nos jours une vingtaine de pays utilisent encore le Falcon 20 à des fins militaires sur tous les continents. Malgré le réel succès de son avion Dassault lança en 1970 l’étude d’une version raccourcie désigné Falcon 10. Cet avion reprenait le fuselage, les ailes et l’empennage du Mystère XX mais avec un nouveau groupe propulseur. Seul huit Falcon 10 ont été vendu à des clients militaires.

Les jets d’affaires sont désormais entrés de plein pied dans l’histoire de l’aviation et le Mystère XX y a une place de choix. La famille Mystère/Falcon est désormais une des gammes les plus riches dans ce domaine et sa réputation a largement dépassé le seul cadre civil.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Dassault Falcon 20F
Envergure : 16.30 m
Longueur : 17.15 m
Hauteur : 5.30 m
Motorisation : 2 réacteurs Garrett ATF-3
Puissance totale : 2 x 2510 kgp. sans post-combustion.
Armement : -
Charge utile : Six à dix passagers, ou 1100 kg de fret léger
Poids en charge : 14515 kg
Vitesse max. : 870 km/h à 3000 m
Plafond pratique : 13700 m
Distance max. : 4100 Km en configuration six places
Equipage : 2 ou 3
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Dassault Mystère XX / Falcon 20

Profil Couleur

Profil couleur du Dassault Mystère XX / Falcon 20

Vidéo

Dassault Falcon 20 de Flight Refuelling Aviation

A voir également

0
Alors que la majorité des bureaux d'études aéronautiques japonais faisaient encore appel à des conseillers techniques européens, l'arsenal Yokosuka décida en 1932 de se...

0
En 1948, l'US Air Force souhaita remplacer le valeureux North American T-6. Le projet NA.159de North American fut retenu et un contrat portant sur...

0
Durant la guerre d'Algérie, la France fit un usage important des avions et hélicoptères d'appui aérien rapproché. Pour les premiers d'entre eux, il s'agissait...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.