Eurocopter AS.565 Panther

Eurocopter AS.565 Panther


Fiche descriptive

Appareil : Eurocopter AS.565 Panther
Constructeur : Eurocopter Group
Désignation : AS.565
Nom / Surnom : Panther
Code allié / OTAN :
Variante : HM-1
Mise en service : 1991
Pays d'origine : Europe (coopération)
Catégorie : Hélicoptères
Rôle et missions : Hélicoptère terrestre et maritime multirôles

Histoire

Eurocopter AS.565 Panther :
la version militaire améliorée du Dauphin 2

En 1990, l’hélicoptériste français Aérospatiale fusionna avec son homologue allemand MBB (Messerschmitt-Bolkow-Blöhm) pour former le tout nouveau constructeur Eurocopter. Chacun des deux industriels amenait ses propres machines. Parmi celles ci figurait l’AS-365 Dauphin 2. Pour des raisons commerciales les responsables français et allemands décidèrent de donner naissance à un nouvel appareil directement dérivé de ce dernier et uniquement destiné aux opérations militaire : l’AS-565 Panther.

L’histoire de cet appareil remonte à 1984 lorsque Aérospatiale fit voler l’AS-365M. Ce prototype mû par deux turbomoteurs Turboméca TM-333-1M de 680 chevaux chacun préfigurait le futur Panther, de même que son homologue à l’export AS-365K. Toutefois ces deux appareils ne demeuraient que des Dauphin 2 bricolés à la va-vite pour des opérations militaires légères.

Pour les responsables d’Eurocopter, il s’agissait de développer un véritable appareil de combat aussi bien apte aux missions à caractère terrestres que pour celle en soutien des forces navales. De ce fait, l’appareil fut profondément revu et corrigé, et un SA-365F fut totalement démonté et repensé avec des planchés renforcés, des plaques latérales de blindage, un aménagement intérieur moins luxueux, et surtout une avionique incluant des systèmes de vision nocturne, des radars cartographique, et des radars de suivit de terrain. Les FLIR (Forward Looking Infra Red, système infrarouge de repérage à longue portée) firent leur apparition ainsi que les pylônes d’emport d’armement. L’AS-565 reçut le nouveau nom de baptême de Panther. Signe des temps du changement de raison sociale d’Aérospatiale, le nouvel hélicoptère reçut un patronyme anglophone.

Parmi les premiers utilisateurs du Panther, on retrouve l’Aéronautique Navale qui fit l’acquisition en 1991 d’un lot de quinze AS-565MA destiné à servir au sein de la toute nouvelle Flottille 36F. S’ils servent parfois à bord du porte-avions Charles de Gaulle, les Panther de la 36F sont surtout affectés pour des missions de sûreté rapprochée, de reconnaissance, et de lutte antinavire léger à bord des frégates furtives de la classe Lafayette.

Depuis 2006, les AS-565MA français sont régulièrement engagés dans des opérations de contre piraterie maritime dans le Golfe d’Aden et dans l’Océan Indien. Rapide, maniable, capable de voler à très basse altitude, particulièrement stable, le Panther représente un excellent appareil pour cette mission particulièrement dangereuse. Les hélicoptères français emportent des mitrailleuses de calibre 7.62mm et des tireurs d’élite des commandos de marine à bord.Quand ils n’opèrent pas à terre ou sur les Lafayette, les AS-565MA volent à partir des frégates classes Cassard et Floréal.

Mais l’utilisateur numériquement le plus important du Panther est l’Exercito de Brazil, l’aviation de l’armée brésilienne. Désignés localement HM-1, ces hélicoptères remplissent aussi bien des missions de transport de troupe que des missions de reconnaissance ou d’attaque au sol à l’aide de paniers lance-roquette et de missiles antichars de conception locale. Commandés à 36 exemplaires en deux lots, un premier de 26 pièces livrés directement de France et dix autres appareils assemblés localement par l’hélicoptériste local Hélibras, une société appartenant totalement à Eurocopter. Les Panther HM-1 sont énormément utilisés dans la lutte contre l’orpaillage clandestin, qui détruit globalement la forêt amazonienne. Mais les forces brésiliennes sont également engagées, comme la majorité des pays sud-américains, dans la lutte contre le trafic de drogue.

Par ailleurs des AS-565 Panther servent dans des missions de lutte anti-sous-marine, de sûreté navale, et de lutte antinavire dans des pays aussi différents que l’Arabie Saoudite, la Bulgarie, la Corée du Sud, les Emirats Arabes Unis, Israël, ou encore le Mexique. De leurs côtés l’Angola, Taiwan, et la Zambie utilisent leurs Panther pour des missions assez similaires à celles remplies au Brésil.

En 2006, la British Army a fait l’acquisition de quatre AS-565UA de transport armé destiné à servir au sein du Flight 8, une unité assez discrète chargée de soutenir l’action des forces spéciales britanniques, notamment à Chypre.

L’année suivante l’US Air Force a fait l’acquisition d’un appareil identique sous la désignation de Panther 800. Ce dernier est destiné à une étude de faisabilité de l’appareil concernant un remplacement à l’horizon 2015 des derniers Bell UH-1N et HH-1N encore en service dans l’aviation militaire américaine. Le Panther qui avait déjà été rejeté par l’US Army quelques années auparavant, ne semblait pas avoir plus de chance cette fois ci. En effet, le Panther connait un vrai-faux concurrent, l’UH-72 Lakota, désignation locale du l’Eurocopter EC-145.

Appareils particulièrement réussi, le Panther existe dans bien des versions, allant de l’AS-565MA au AS-565SB en passant par le MB, le UA, le AA, … un véritable casse-tête.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Eurocopter AS-565SB Panther
Envergure : 11.94 m (diamètre du rotor principal)
Longueur : 13.68 m
Hauteur : 3.99 m
Motorisation : 2 turbomoteurs Turboméca Arriel 2C
Puissance totale : 2 x 851 ch.
Armement : 4 missiles antinavires AS-15TT
Charge utile :
Poids en charge : 4250 kg
Vitesse max. : 305 km/h au niveau de la mer
Plafond pratique : 4300 m
Distance max. : 600 Km (à masse maximale)
Equipage : 3
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Eurocopter AS.565 Panther

Profil Couleur

Profil couleur du Eurocopter AS.565 Panther

Vidéo

AS 565 Panther sur le Charles de Gaulle

A voir également

0
Si la Seconde Guerre mondiale a vu la naissance de bien des progrès aéronautiques comme l'aviation à réaction, l'hélicoptère militaire, le radar embarqué, ou...

0
Le projet Mi-4 fut lancé en 1951 et avait pour objectif la création d’un hélicoptère conventionnel avec quatre fois la capacité du Mil Mi-1....

0
Aujourd'hui pleinement intégrés dans les arsenaux aériens les hélicoptères de combat continuent de surprendre. Malgré leur supposée fragilité comment des machines aussi légères peuvent-elles...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.