Hawker Tornado

Hawker Tornado


Fiche descriptive

Appareil : Hawker Tornado
Constructeur : Hawker Aircraft Ltd.
Désignation :
Nom / Surnom : Tornado
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1939
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Avions expérimentaux
Rôle et missions : Prototype d'avion de chasse, banc d'essais volant.

Histoire

Hawker Tornado :
Le bel échec de Sidney Camm

Durant la Seconde Guerre mondiale, l’industrie aéronautique britannique accoucha de quelques-un des meilleurs aéronefs militaires de ce conflit. Ses avions et planeurs étaient généralement de bonne facture, bien armés et robustes. Cependant, comme tous les autres pays engagés dans la guerre le Royaume-Uni connut quelques ratés, soit du fait d’un développement bâclé soit simplement parce que la machine en question était supplantée par un concurrent. Tel fut le cas d’un chasseur monomoteur destiné à la Royal Air Force et construit seulement à hauteur de trois prototypes : le Hawker Tornado.

En 1937, l’Air Ministry émit la Specification F.18/37 relative à un avion de chasse monoplace destiné au remplacement du Hawker Hurricane dans les rangs de la RAF. Quatre constructeurs répondirent à l’appel d’offres : Bristol, Gloster, Hawker, et Supermarine. La particularité de ces deux derniers venait du fait qu’ils proposèrent chacun deux avant-projets différents. Chez Hawker cela prenait la forme des Type N et Type R. Le premier était propulsé par un moteur en ligne Napier Sabre tandis que le second faisait appel à un Rolls & Royce Vulture également en ligne. Les deux avions présentaient une architecture assez similaires.

L’Air Ministry passa commande pour deux prototypes de chaque en mars 1938, tandis qu’il rejetait les projets des autres avionneurs. En fait le Type N semblait s’orienter vers un chasseur-bombardier tandis que le Type R demeurait un chasseur pur. Dans les deux cas les équipes de designers et d’ingénieurs étaient dirigées par le célèbre concepteur Sidney Camm déjà « père » du Hurricane et des biplans Hart et Nimrod de l’entre-deux-guerres. Fin 1938, il fut décidé de rebaptisé les deux programmes. Le Type N devint le Typhoon tandis que le Type R était baptisé Tornado.

Le premier prototype du Hawker Tornado fut assemblé au cours de l’été 1939. Il se présentait sous la forme d’un monoplan à aile basse cantilever construit principalement en métal. Sa propulsion était assurée par un moteur en ligne Rolls & Royce Vulture Mk-V d’une puissance de 1980 chevaux entraînant une hélice quadripale en métal. L’avion possédait un train d’atterrissage classique escamotable. Son armement se composait de douze mitrailleuses Vickers d’un calibre 7.7mm installées dans les ailes. Le pilote disposait d’un cockpit monoplace au champ de vision assez réduit, notamment sur les côtés. C’est dans cette configuration que le premier prototype réalisa son vol inaugural le 6 octobre 1939.

A cette date, le Royaume-Uni était déjà entré en guerre contre l’Allemagne nazie. La Royal Air Force avait plus que jamais besoin de chasseurs modernes à opposer à l’écrasante supériorité aérienne de la Luftwaffe. L’épisode de l’invasion de la Pologne avait clairement démontré aux Britanniques et aux Français qu’il leur fallait des chasseurs capables d’affronter non seulement les bombardiers d’assaut type Junkers Ju-87 mais aussi les agiles chasseurs Messerschmitt Bf 109. Les équipes de Hawker fondaient d’importants espoirs dans leur Tornado autant que dans son « frère », le Typhoon.

Fin novembre 1939, l’état-major britannique décida de passer commande pour cinq cents exemplaires du Tornado destinés aux unités de chasse de la Royal Air Force. L’usinage devait être réalisé à Manchester chez Avro. Cependant, quand le premier exemplaire de série sortit de ses ateliers en août 1941, la commande fut annulée. En effet, le Tornado ne semblait pas faire le poids face au Supermarine Spitfire devenu entre temps le chasseur standard de la RAF.

Cet unique exemplaire de pré-série fut finalement repris par Hawker et transformé. Ses douze mitrailleuses laissèrent la place à quatre canons de calibre 20mm nettement plus puissants. L’avionneur comptait encore placé son chasseur auprès des militaires. Mais là encore, ce fut un échec.

Finalement en octobre 1941, les équipes de Sidney Camm modifièrent le second prototype en l’équipant d’un moteur Bristol Centaurus CE Mk-IVS  de 2120 chevaux. Il préfigurait alors le Tempest Mk-II. Sans être intrinsèquement un mauvais avion, le Hawker Tornado ne réussit jamais à convaincre la RAF, notamment du fait de sa concurrence tardive avec le Spitfire qui avait démontré ses capacités dans les dernières heures de la Bataille d’Angleterre.

Son « frère » jumeau lui devint un des plus célèbres chasseurs britanniques du conflit, notamment dans le rôle de chasseur-bombardier et d’avion d’attaque au sol. De nos jours la Royal Air Force utilise un chasseur et avion d’attaque porteur du même nom, le biréacteur à géométrie variable Panavia Tornado.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Hawker Tornado (1er prototype)
Envergure : 12.78 m
Longueur : 10.01 m
Hauteur : 4.47 m
Motorisation : 1 moteur en ligne Rolls & Royce Vulture Mk-V
Puissance totale : 1 x 1980 ch.
Armement : Douze mitrailleuses de 7.7mm.
Charge utile :
Poids en charge : 4839 kg
Vitesse max. : 640 km/h à 7000 m
Plafond pratique : 10600 m
Distance max. : 1950 Km à charge maximale.
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Hawker Tornado

Profil Couleur

Profil couleur du Hawker Tornado

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Fin 1943, les responsables de l'US Navy lancèrent un appel d'offres concernant un chasseur à propulsion mixte destiné au remplacement des Grumman F6F Hellcat....

0
En 1940, une fois la "Bataille d’Angleterre" engagée, la RAF se mit à craindre une pénurie d’appareils à opposer à la puissante Luftwaffe, vu...

0
Parmi les avions qui enflammèrent en leur temps l'imaginaire collectif figurent les ailes volantes développées par Jack Northrop au lendemain de la Seconde Guerre...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.