FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Hall XPTBH
Constructeur : Hall Aluminum Aircraft Corporation
Désignation : XPTBH
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1937
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions expérimentaux
Rôle et missions : Hydravion expérimental

HISTOIRE

Hall XPTBH :
Un hydravion torpilleur méconnu demeuré sans suite”

Durant l’entre-deux-guerres le petit avionneur Hall développa une technique permettant de concevoir à moindre coût des aéronefs autour de structures faisant grandement appel à l’aluminium. Cela lui permit de tester ses théories et sa technique sur différents programmes aéronautique qui ne débouchèrent pourtant pas tous sur une construction en série, loin s’en faut. L’un des exemples les plus impressionnant fut le seul et unique patrouilleur bombardier torpilleur envisagé par l’US Navy : le Hall XPTBH.

C’est en novembre 1934 que l’US Navy commença à s’intéresser à un nouvel aéronef de torpillage et de bombardement avec des capacités de reconnaissance. Dans la nomenclature l’époque l’avion devait être un PTB, pour Patrol-Torpedo-Bomber, une première dans l’histoire aéronavale américaine. Un appel d’offres fut officiellement passé et huit avionneurs y répondirent parmi lesquels Bellanca, Grumman, Hall, ou encore North American. Cependant seul Hall proposait un hydravion, les autres avançaient assez étrangement des avions terrestres pouvant être embarqués sur porte-avions.

Sans doute par conservatisme ou par crainte de la nouveauté c’est donc celui de Hall qui fut choisi. Et l’avion reçut la désignation de XPTBH, marquant ainsi le caractère expérimental de l’appareil en question.
Extérieurement le nouvel aéronef était un hydravion doté de deux gros flotteurs et d’une aile haute. Construit principalement en aluminium il possédait cependant une voilure en tubes d’aciers entoilés. Les quatre membres d’équipage prenaient place dans un poste de pilotage assez vaste. En outre il était prévu que le radio et le mécanicien de bord servent chacun un poste de tir. Ils étaient répartis entre le nez de l’avion et la partie supérieure du fuselage, et s’appuyaient sur chacun une mitrailleuse de 7.62mm. Le tireur se trouvant dans la tourelle dorsale pouvait également servir un poste de tir ventral armé d’une mitrailleuse de calibre 12.7mm. Mais l’arme principale du Hall XPTBH demeurait la torpille.
Et c’est même autour d’elle que l’hydravion avait été conçu.

Car le cahier des charges de l’US Navy était précis. Le futur aéronef devait pouvoir emporter et tirer une torpille Mk-13. Cette arme de nouvelle génération n’avait pas été pensée pour l’aviation mais afin de servir sur les lourds croiseurs et destroyers américains. Elle devait permettre de remplacer la Mk-12 utilisée depuis la fin des années 1920 et qui demeurait perfectible. Avec ses 4.19 mètres de long la torpille Mk-13 était un véritable défi pour les ingénieurs de Hall, sans oublier qu’elle pesait un peu plus d’une tonne pour une charge de combat de 272kg.
Et pourtant ils réussirent à l’intégrer au XPTBH.

Le premier vol du prototype se passa fort bien, nous étions alors le 30 janvier 1937. La structure en aluminium et l’aile entoilé offrait au Hall XPTBH une manœuvrabilité inespérée pour un avion de cette taille et de cette architecture. Cette dernière faisait même que l’hydravion américain n’était pas sans rappeler le Heinkel He 115 alors en cours de développement en Allemagne.
C’est son pilote d’essais, William McAvoy, qui fin février 1937 convoya le prototype jusqu’à Newport dans l’état du Rhode Island où devaient se poursuivre les tests. Mais quelques semaines après son arrivée l’US Navy décida de suspendre le programme.

Non seulement le Hall XPTBH ne répondait pas aux attentes mais en outre le programme semblait vouer à l’échec pour les amiraux américains. Ils voyaient dans cet aéronef une machine trop polyvalente, et donc à leurs yeux pas assez efficace pour les rôles alloués.
Pourtant l’US Navy conserva à Newport le prototype qu’elle employa quelques semaines encore pour des essais d’armement. Mais le sort en décida autrement.
En septembre 1937 un très puissant ouragan déferla sur la côte est des États-Unis, et plus particulièrement la région connue comme Nouvelle Angleterre. Très meurtrier il détruisit tout sur son passage et notamment le XPTBH qui se trouvait au mouillage. Sa structure légère en aluminium fut pulvérisée, les ailes se retrouvant à plus de 600 mètres du fuselage de l’hydravion. Un des deux flotteurs ne fut retrouvé sur une plage à plusieurs kilomètres que deux semaines plus tard.
Ainsi se terminait l’histoire de cet hydravion.

Aujourd’hui encore le Hall XPTBH demeure un des hydravions américains les moins connus. Il est intéressant de savoir que finale la torpille Mk-13 devint durant la Seconde Guerre mondiale l’arme anti-sous-marine favorite de l’aéronavale américaine. On en trouvait aussi bien sur Consolidated TBY Sea Wolf, Douglas TBD Devastator, que Grumman TBF Avenger. Mais c’est bien sur XPTBH qu’elle fut tiré la première fois. Et ça ce n’est pas rien.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Hall XPTBH
Envergure : 24.18 m
Longueur : 17.04 m
Hauteur : 7.34 m
Motorisation : 2 moteurs en étoile Pratt & Whitney R-1830-60
Puissance totale : 2 x 800 ch.
Armement : Deux mitrailleuses mobiles de calibre 7.62mm + une de calibre 12.7mm. Une torpille Mk-13.
Charge utile :
Poids en charge : 9700 kg
Vitesse max. : 290 km/h au niveau de la mer
Plafond pratique : 5850 m
Distance max. : 4200 Km à masse maximale.
Equipage : 4
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Hall XPTBH

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Hall XPTBH

VIDÉO

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données