Douglas BADER

Douglas BADER

0

Drapeau Royaume-Uni

  • Nom : Bader
  • Prénom : Douglas
  • Année de vie : 1910-1982
  • Nationalité : Royaume-Uni
  • Constructeur associée : 

Histoire

Douglas Bader : Le pilote sans jambes

Douglas Bader ressemble singulièrement à Philip Mortimer (sans sa barbe), non ?
Douglas Bader ressemble singulièrement à Philip Mortimer (sans sa barbe), non ?

Douglas Bader, né le 21 février 1910 et décédé le 5 septembre 1982 est le 18ème « as » de l’Empire britannique durant la Seconde Guerre mondiale. S’il remporta 23 victoires, Douglas Bader est surtout connu pour avoir piloté des Spitfire sans jambes.

Né d’un père ingénieur civil et d’une mère qui s’occupe de lui avec tendresse, rien ne présage Douglas à une carrière de pilote de chasse. Vers l’adolescence, Douglas rêve de devenir aviateur. Son rêve se réalise en 1928 puisqu’il devient élève-pilote à la base d’entraînement de Cranwell (Angleterre). Sportif accompli, il pratique la natation, le cricket, l’athlétisme, le rugby et la boxe ! Il sort 18ème sur 21 de sa promotion.

Le drame

Le 14 décembre 1931, un effroyable accident survint. Douglas discute alors d’acrobaties aériennes avec d’autres pilotes. Étant réputé pour ses acrobaties, les élèves lui demandent de faire une démonstration. Douglas rétorque en disant qu’il n’a pas une très bonne expérience sur Bulldog. Néanmoins, il décolle, et effectue un tonneau sur le dos. Mais il est trop bas et l’appareil est trop long. L’avion s’écrase. Sa jambe droite est coincée sous le palonnier et la gauche sous le siège. Après une longue convalescence, il va avec un moral de fer et son humour vaincre son handicap. Il est néanmoins obligé de quitter la Royal Air Force mais peut continuer à conduire une voiture et même piloter un avion.

Réintégration dans la RAF

En 1939, la Seconde Guerre éclate. Il a la chance miraculeuse de revenir dans la R.A.F.. En 1940, il se retrouve à la tête de cinq groupes de chasse (environ 60 avions). Il s’illustra durant la bataille d’Angleterre.

En 1941, promu lieutenant-colonel, il compte 23 victoires. Malheureusement, après un long et dur combat au-dessus de Saint-Omer, Douglas Bader est abattu. Il est donc transporté à l’hôpital de Saint-Omer où il est accueilli par le célèbre colonel Adolf Galland (qui deviendra commandant de la chasse allemande en 1942). Mais Douglas n’a pas ses prothèses ! La Royal Air Force est donc avertie par radio, sur longueur d’ondes du Secours International Maritime. Les Britanniques ne voulaient pas répondre ! Pourtant, quinze jours plus tard, lors d’un bombardement, ils lâchèrent au milieu des bombes, une caisse contenant les fameuses prothèses! Quelle indélicatesse ! Douglas Bader voulant rentrer en Angleterre et combattre à nouveau tenta une multitude d’évasions… toutes manquées…

Lassés (et admiratifs) de ces évasions, les Allemands l’envoyèrent en Saxe au château de Colditz (le même que dans le super livre « La Tour de Colditz »), château contenant des irréductibles Gaulois, Britanniques, Néerlandais et autres as de l’évasion.

Il est libéré au printemps 1945 par les Américains. Il se précipite à Paris et demande un Spitfire. Il veut absolument combattre avant la fin de la guerre. Cela lui est refusé. Le 15 septembre, il mène le défilé de plus de 300 avions au-dessus de Londres.

Après la guerre

Il quitte la Royal Air Force après de bons et loyaux services en février 1946. En 1976, il est fait chevalier par la reine Élisabeth II. Il se remaria après la mort de sa femme. En août 1982, il est victime d’une crise cardiaque après un tournoi de golf. Trois semaines plus tard, il meurt d’une crise cardiaque. Il avait 72 ans.

Un film sur sa vie est même sortit en 1957: Vainqueur du ciel.

Autres biographies

0
La Première guerre mondiale reste dans nos esprits cette Grande Guerre, celle des poilus, ces héros du terrible quotidien des tranchées. Pourtant, elle fabriqua...

0
Jules Védrines naît le 21 décembre 1881 à la Plaine-Saint-Denis, dans une modeste famille ouvrière. Élève médiocre, il s'oriente rapidement vers la mécanique automobile...

0
Née le dans le Kansas le 24 juillet 1897, élevée par des grands-parents anti-conformistes, Amelia Earhart deviendra vite une meneuse, ayant peu froid aux yeux, un...
Bonjour, j'ai 13 ans, je suis passionné par l'aviation de la Seconde Guerre mondiale, par l'histoire (Seconde Guerre mondiale et l'épopée napoléonienne) et par l'écriture.