C’est le triste évènement de ce mois d’octobre 2016 pour tous les passionnés de meetings aériens et de voltige. Le ministère de la défense a annoncé la mise en sommeil de la célèbre patrouille acrobatique du Cartouche Doré et de ses quatre avions monomoteurs TB.30 Epsilon. Une décision prise sans réellement de justification qui plonge dans la peine tous les aficionados de cette formation aérienne née en 1989 et qui était devenue un des grands ambassadeurs de notre Armée de l’Air.

Trois SOCATA TB.30 Epsilon crèvent les nuages en formation serrée, les enfants ont les yeux écarquillés, les adultes retiennent leur souffle : le Cartouche Doré vient de faire son arrivée. Une scène qui malheureusement appartient désormais au passé. Les avions vont retourner, avec leurs pilotes-instructeurs, à leur fonction initiale : former les futurs pilotes d’avions de combat et de transport à l’art du pilotage.

Au cours des vingt-sept dernières années ces quatre avions ont su représenter au mieux l’Armée de l’Air dans des les divers meetings aériens autant qu’au-dessus des grandes festivités aériennes. À la différence de la Patrouille de France le Cartouche Doré avait su en effet se déplacer dans les petits spectacles aériens, là où les Alpha Jet tricolores ne pouvaient pas opérer, souvent pour des raisons purement techniques.

Mais rapidement ce statut de «petite» Patrouille de France lui est passé, devant notamment la virtuosité et la technicité de haut niveau de ses quatre pilotes. Le public a su vite être conquis par ces petits monomoteurs particulièrement attachants, assez éloignés de l’idée qu’on se fait traditionnellement des patrouilles de présentation.

Même si au ministère de la défense on insiste sur le caractère temporaire de cette disparition, beaucoup sont très inquiets pour l’avenir du Cartouche Doré. Et si la patrouille revenait dans plusieurs mois, voire quelques années, sur une autre monture ? En effet avec l’apparition de nouveaux avions d’entraînement comme le Cirrus SR-22 ou le Grob G.120 respectivement d’origine américaine et allemande le sort de l’Epsilon semble de plus en plus sceller. Mais la patrouille saura t-elle conserver son charme. Après tout les aérophiles ont bien réussi à se faire à la disparition des Fouga Magister tricolores il y a une grosse trentaine d’années.

L'ultime livrée des Epsilon du Cartouche Doré.
L’ultime livrée des Epsilon du Cartouche Doré.
L’avenir nous dira donc dans quelles conditions nous retrouverons notre cher Cartouche Doré. Quoi qu’il en soit, l’attente sera toujours trop longue pour les milliers de passionnés, en France et ailleurs, de cette patrouille si atypique.

Photos © Armée de l’Air

Publicité

3 COMMENTAIRES

    • Ça parait fort peu probable, les budgets de fonctionnement des patrouilles acrobatiques en France sont très raisonnables et n’ont qu’un impact limité sur le budget global de l’Armée de l’Air. Et puis s’il avait fallu faire des coupes budgétaires là-dessus, elles auraient été faites depuis fort longtemps.

  1. Problème de réglementation qui limite sérieusement l’évolution de ce type d’appareils dans les petites manifestations selon des rumeurs. De fait, beaucoup de présentations ont été annulés cette année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom