C’est l’information qui va permettre de pousser un ouf de soulagement auprès des personnels d’Airbus Helicopters. Le ministère singapourien de la défense a annoncé ce lundi 7 novembre 2016 son intention d’acheter des hélicoptères de transport et d’assaut H225M Caracal européens et CH-47F Chinook américain, afin de remplacer les appareils qu’il a actuellement en dotation et qui s’usent très vite. Il faut dire que le climat tropical de ce micro-état insulaire n’est pas des meilleurs pour les structures des aéronefs.

En effet depuis les années 1980 la Republic of Singapore Air Force utilise des Aérospatiale AS-332M Super Puma et des Boeing-Vertol CH-47SD Chinook acquis à l’époque à hauteur de respectivement quarante-six et vingt-quatre exemplaires. Selon un rapport parlementaire singapourien daté de l’an dernier le taux d’attrition de ces hélicoptères serait pourtant assez élevé. En décembre 2015 seuls trente-deux Super Puma et seize Chinook étaient encore en état de vol parmi les machines encore alignées par la RSAF.

En fait cette décision d’acquérir ces deux modèles d’hélicoptères plutôt hauts de gamme que sont le H225M Caracal et le Chinook en version F n’a rien de surprenante. Singapour a toujours été un client assidu des hélicoptéristes américains et français. Avant ces deux commandes datant des années 1980 ce pays avait acheté des Bell UH-1B & H Iroquois et des UH-1N Twin Huey ainsi que des Alouette III.

Un souci cependant existe dans cette déclaration singapourienne : elle n’est nullement chiffrée. On ignore encore actuellement le nombre de chacun de ces hélicoptères commandé, et donc de ce fait le coût de ces deux contrats.

Photo © US Army.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom