S’il est une administration fédérale qui aux États-Unis cristallise les passions et les rancunes c’est bien l’US Customs & Border Protection. Et parmi les sujets qui se transforment souvent en polémique existe celui autour de la surpuissante flotte aérienne de cette administration, allant des hélicoptères de liaisons aux avions de veille radar voire même jusqu’aux drones de surveillance MALE. Focus donc sur cette flotte aérienne qui semble parfois ressembler bien plus à une petite force aérienne qu’à une simple administration civile.

il faut avant tout savoir que l’USCBP n’a pas d’équivalent de ce côté ci de l’Atlantique puisque elle réunit aussi bien les missions de nos fonctionnaires des douanes que de ceux de la police aux frontières. Là où en France vous avez des personnels relevant aussi bien des ministères du Budget autant que de l’Intérieur, là-bas ils appartiennent tous à l’US Department of Homeland Security. Ce dernier fut d’ailleurs créé dans la foulée des attaques terroristes contre la côte est américaine le 11 septembre 2001.

Pourtant à priori les États-Unis ne possèdent des frontières terrestres qu’avec deux pays : le Canada et le Mexique. Disons-le très clairement l’activité des avions, drones, et hélicos de l’US Customs & Border Protection est bien plus concentrée sur le voisin méridional plutôt que septentrional. En fait l’immigration illégale en provenance du Mexique est devenue, si on en croit certains médias locaux, un véritable fléau économique tandis que d’autres soulignent que les Mexicains représentent une main d’œuvre bon marché dont l’Amérique pourrait désormais difficilement se passer. Mais là n’est pas le sujet.

Depuis 2003 et sa création l’USCBP n’a jamais connu de baisse significative dans son budget de dotations d’aéronefs. Aussi bien sous les administrations Bush Jr qu’Obama elle a toujours joui des largesses budgétaires fédérales. Du coup son équipement aéronautique s’en est fait ressentir. Il est pléthorique comme vous allez vous en rendre compte ci-dessous.

  • L’Agusta-Westland AW139, hélicoptère d’assaut et de soutien opérationnel, présent début 2017 sous la version AW139A.

  • Le Beechcraft Super King Air, avion de surveillance, de liaisons, et de contrôle anti-drogue, présent début 2017 sous les versions Super King Air 200 et Super King Air 350.

  • Le Bell UH-1 Iroquois, hélicoptère de liaisons, d’assaut, et de soutien opérationnel, présent début 2017 sous la version UH-1H.

  • Le Bombardier Dash 8, avion de patrouille maritime et de reconnaissance côtière, présent début 2017 sous les versions Dash 8-200MPA et Dash 8-300MPA.

  • Le Cessna Citation, avion de surveillance tous-temps, présent début 2017 sous les versions Citation II et Citation II-SP.

  • L’Eurocopter AS.350 Écureuil, hélicoptère de surveillance et de liaisons, présent début 2017 sous les versions AS.350B2 et AS.350B3.

  • L’Eurocopter EC120 Colibri, hélicoptère de surveillance et de liaisons, présent début 2017 sous la version EC120A.

  • Le Lockheed P-3 Orion, avion de surveillance tous-temps, de lutte anti-drogue, et de veille radar, présent début 2017 sous les versions P-3LRT et P-3AEW&C.

  • Le Pilatus PC-12, avion de liaisons et de surveillance nocturne, présent début 2017 sous la version PC-12NG.

  • Le Sikorsky S-70 Blackhawk, hélicoptère d’assaut, de transport, et de soutien opérationnel, présent début 2017 sous les versions S-70A et UH-60A.

Pour des raisons évidentes de sourçage, cette administration américaine agissant sous le sceau du secret sur plusieurs de ses missions il nous est impossible de vous fournir un chiffrage correct de la flotte de ces aéronefs.

Un œil avisé aura remarqué que l’US Customs & Border Protection a su s’équiper aussi bien d’aéronefs pilotés de conception américaine qu’européenne. Si les Orion et les Blackhawk sont d’anciens aéronefs militaires, les Reaper ont eux été acquis neufs à un standard « civil » spécifique. Les Bell UH-1H sont actuellement en cours de modernisation, celle-ci sera effective à la fin de l’année. L’année 2016 a vu la disparition de deux modèles d’hélicoptères jugés trop onéreux le MD Helicopters MD-600N et le Sikorsky S-76. Un seul exemplaire de ce dernier était en service pour des missions de lutte contre le terrorisme maritime.

Bien entendu l’USCBP dispose d’une vaste composante terrestre et navale avec des voitures, camionnettes, et embarcations en tous genres. Désormais vous en savez donc un peu plus sur la flotte aérienne de cette étonnante administration fédérale américaine.

Photos © US Customs & Border Protection.

Publicité