Pour ce premier opus de l’année 2018 de notre série sur les forces aériennes direction l’Afrique subsaharienne et en particulier un pays francophone. Aujourd’hui nous allons nous intéresser à la petite Armée de l’Air du Sénégal. Force aérienne en pleine mutation celle-ci est actuellement en train de se doter d’une véritable capacité offensive mais aussi de moyens de renseignement et de reconnaissance.

Comme vous allez le voir l’Armée de l’Air du Sénégal est également une force aérienne qui malgré une taille très réduite et l’absence d’une aviation de chasse sait entretenir des moyens divers. Cependant les fonds disponibles n’étant pas faramineux son état-major ne peut pas faire de miracle. C’est pourquoi certains de ses avions et hélicoptères sont particulièrement âgés, pour ne pas dire vieux ! En l’absence de nomenclature propre ces aéronefs vous sont donnés dans l’ordre alphabétique.

  • L’Airbus A319, avion de transport de hautes personnalités, présent début 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version A319CJ.

  • Le Beechcraft Super King Air, avion de transport d’état-major et d’évacuations sanitaires, présent début 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version Super King Air 200.

  • Le Bell 206 Ranger, hélicoptère de liaisons et d’entraînement, présent début 2018 à hauteur de deux exemplaires de la version 206B.

  • Le Bell UH-1 Iroquois, hélicoptère de transport et d’évacuation sanitaire, présent début 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version UH-1H.

  • Le Casa C-212, avion de reconnaissance maritime et de recherches-sauvetages en mer, présent début 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version C-212MP.

  • Le Casa CN-235, avion de transport tactique et d’évacuation sanitaire, présent début 2018 à hauteur de deux exemplaires de la version CN-235M.

  • Le Fokker F27, avion de transport tactique et de soutien d’état-major, présent début 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version F27-500.

  • Le Mil Mi-2, hélicoptère de liaisons et d’observation, présent début 2018 à hauteur d’un unique exemplaire de la version Mi-2P.

  • Le Mil Mi-17, hélicoptère d’assaut et de transport, présent début 2018 à hauteur de deux exemplaires de la version Mi-17V.

  • Le Mil Mi-35, hélicoptère de combat et d’appui aérien rapproché, présent début 2018 à hauteur de deux exemplaires de la version Mi-35A.

  • Le SOCATA TB-30 Epsilon, avion d’entraînement et d’observation, présent début 2018 à hauteur de six exemplaires de la version TB-30A.

D’ici la fin de l’année 2018 l’Armée de l’Air du Sénégal verra ses capacités offensives décuplées. En effet elle doit recevoir sept avions monomoteurs à turbopropulseurs : trois Embraer Emb-314 Super Tucano et quatre KAI KT-1 Woongbee. Des avions qui à coup sûr muscleront ses moyens. Dans le même temps elle doit poursuivre le retrait de ses moyens les plus fragiles tels les Mi-2P ou encore l’unique Huey. Son Fokker F27 doit lui quitter le service actif à l’horizon 2020 si jamais un remplaçant lui est trouvé. L’état-major sénégalais ne cache pas son intention d’acquérir un Lockheed C-130 Hercules de seconde main.

Publicité

11 COMMENTAIRES

  1. J’étais en affectation sur le DA160 Ouakam de 88 à 90. A l’époque, l’Armée de l’air sénégalaise disposée d’un ou deux Fouga Magister, d’une alouette II et de quelques Twin Otter qui assuraient également de mission de transport civil interne à la façon d’Air Inter en France. La maintenance était surtout assuré par des « coopérants » français qui avait fort à faire pour maintenir en état de vol le matériel sénégalais…

    • Souvenirs très intéressants Siroge, merci. D’ailleurs et si je ne m’abuse à l’époque les Sénégalais alignaient aussi quelques Guerrier, la version armée du SOCATA Rallye. On remarquera au passage la perte nette d’influence de la France sur le matériel volant des pilotes de ce pays au cours des années.

  2. Bonjour Arnaud et merci pour cet épisode africain dans la série des armées de l ‘air de la planète.
    La majorité des appareils en dotation (trop peu nombreux hélas) est présente dans ton listing, les quantités cependant ne sont plus du tout celles citées, voici les bonnes:
    Mil MI17 3 exemplaires
    Mil Mi 35, 5 ou 6 exemplaires ( dont 2 en RCA qui y ont relevés les Tigre de Sangaris)
    Super King Air 2 exemplaires
    Casa 235, 3 exemplaires + un 4eme dans les tuyaux livrable cette année semble t il
    Il manque
    1 Augusta dédié aux deplacements intra muros du president
    1 Alouette III affecté à la formation aux cotés des 6 Epsilon
    3 drones de conceptions israeliennes
    Ca reste modetse mais il ya en cours une sorte de LPM qui s’appelle Armée Horizon 2025 et qui prevoit de rehausser le niveau des équipements en quantité et en qualité, on parle notamment beaucoup du JF17 pakistanais que le Nigeria vient de commander.
    En ce qui concerne les projets connus, les 3 A29 semble avoir été abandonnés pour 4 KT1

    • J’ai jamais vu Arnaud se tromper sur ce genre de sujet, tu es sur de tes chiffres? Si tu es nouveau tu devrait peut être faire attention à ce que tu écris.

        • S’il vous plait Le Nouveau et Dutertre essayez donc de ne pas vous clasher. Ça a déjà bien commencer sur le sujet de NDDL vous n’allez pas vous y mettre ici, surtout que les sujets forces aériennes sont des hyper-classiques du site maintenant, nous les faisons depuis 2015.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom