Un peu plus d’un mois après la fin des Jeux Olympiques de Pyeongchang la Corée du sud était de nouveau sur le devant de la scène, aéronautique celle-ci. Ce mardi 27 mars 2018 l’avionneur Lockheed-Martin a présenté officiellement l’AW-1, le premier F-35A Lightning II destiné à la Republic Of Korea Air Force. Il s’agit du premier exemplaire d’une série de soixante machines.

AW-1, le 1er Lightning II sud-coréen en vol.

C’est donc en présence de plusieurs invités sud-coréens, et notamment l’ambassadeur à Washington mais aussi le ministre local de la défense, que l’avionneur américain a dévoilé la livrée de l’avion. Et ô surprise, celui-ci est gris en basse visibilité… comme à peu près tous les F-35 Lightning II volants dans le monde actuellement ! Rien de très original donc.

À l’horizon 2020 la Republic Of Korea Air Force devrait disposer de sa première escadrille dotée de cet avion. Des Lockheed-Martin F-35A Lightning II qui permettront donc de remplacer les plus anciens des jets de combat en dotation dans l’arsenal, à savoir les McDonnell Douglas F-4E Phantom II. Il est à noter que les F-35A sud-coréens sont notamment gréés pour les missions d’attaque au sol, les rendant ainsi particulièrement adaptés aux missions aux côtés des Boeing F-15K Korean Eagle.

La présentation officielle a eu lieu huit jours après le premier vol de l’avion, le lundi 19 mars 2018. Un vol inaugural réalisé sous contrôle de Korean Aerospace Industries qui aura la lourde tâche d’assembler une partie des avions sud-coréens, un peu à la manière de ce qui se fait en Italie. Maintenant ce jet va devoir attendre quelques semaines avant de rejoindre définitivement le sol sud-coréen. Il servira entre autre à l’acclimatation des futurs instructeurs sur l’avion, avant de devenir un jour un avion de combat pleinement opérationnel.

Premier vol d’un F-35A sud-coréen.

La présence de ces Lockheed-Martin F-35A Lightning II risque de creuser encore un peu plus le fossé technologique qui existent entre les deux Corée : au sud du matériel de haute technologie siglé américain et au nord du matériel totalement obsolète siglé chinois et russe/ex-soviétique.

Photos © Lockheed-Martin.

Publicité

4 COMMENTAIRES

  1. Il doit surement y avoir un intérêt que j’ignore mais c’est dommage que de nos jours les avions de combats soit tous de couleur gris uni basse visibilité. Une robe camouflage de deux gris différents, comme sur le rafale de présérie, serait pas mal. Les mirage 2000 et F1 avait plus d’allure !

    • Ha oui! c’est sur qu’il étaient beaucoup plus beaux et si la nouvelle couleur est plus discrète , pourquoi n’est elle pas adaptée aux mirages 2000 ??

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom