Les AB-212 Twin Huey autrichiens en exercice de sauvetage en grande hauteur.

Ce vendredi 19 mai 2023 il y avait de l’activité sur la montagne autrichienne Gerlitzen. Des sauveteurs civils et militaires s’exerçaient à l’évacuation de touristes coincés à bord de télécabines en pannes. Pour les assister le Bundesheer avait dépêché sur zone deux hélicoptères biturbines Agusta-Bell AB-212 Twin Huey. L’Aérospatiale SA.316B Alouette III était jusqu’à peu l’appareil en charge de ce type de missions.

Dépose de secouristes depuis l’hélicoptère vers la télécabine. C’est assez acrobatique !

Le scénario est assez simple et bien connu des sauveteurs autrichiens. Une ligne de télécabines tombe en panne alors que plusieurs dizaines de touristes s’y trouvent coincés. Ils faut déposer des équipes sur le toit des cabines et extraire les passagers afin de les redescendre sur le plancher des vaches. Pour cette seconde phase l’hélicoptère n’est pas le plus utile des moyens de transport, il l’est surtout pour la première.
À bord des Agusta-Bell AB-212 Twin Huey du Bundesheer la concentration est forcément à son paroxysme, afin de permettre aux pilotes mais aussi au mécanicien de bord de guider l’appareil vers la meilleure position possible. La montagne Gerlitzen est connue pour ses forêts épaisses, qui représentent donc un danger mortel pour les hélicoptères et leurs équipages. Le vol en stationnaire devient alors tout un art.

En ce printemps 2023 ces biturbines assurent donc la transition entre l’Alouette III monoturbine jadis employée dans ce genre de mission et les AgustaWestland AW.169M biturbines qui les rempliront dans quelques années. Les Agusta-Bell AB-212 Twin Huey sont de plus en plus présents dans le paysage du secours aérien autrichien. En fait ils préparent de plus en plus le futur retrait du service des dites Alouette III désormais vieillissantes.
L’intervention sur télécabines est loin d’être purement théorique, la réalité dépassant bien souvent les scénarii des exercices. C’est ce que les équipages français de la Sécurité Civile ont pu se rendre compte il y a neuf ans à Grenoble. Il est donc essentiel de se préparer au mieux afin de pouvoir envisager toutes les petites galères de dernière minutes, ces grains de sable qui viennent enrayer la mieux huilée des machines.

Vous remarquerez que les patins de l’AB-212 Twin Huey flirtent littéralement avec la cime des arbres.

La période de mai est parfaite pour les Autrichiens, à mi-chemin des saisons hivernales et estivales, toutes deux très riches en fréquentation touristique. Ils peuvent ainsi parfaitement s’exercer. Au total les deux hélicoptères ont réalisé la dépose de douze secouristes différents durant tout l’exercice. La zone avait été fermée pour raison de sécurité.

Photos © Bundesheer

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

5 réponses

  1. Cela s appelle un exercice de secours en ligne….. en France on a 3 h 30 pour évacuer toutes les personnes bloquées….. généralement en France pompiers pghm et services des remontée mécaniques

    1. En France on ferait décaler en priorité les équipes des GRIMP. Elles ont l’habitude de bosser avec les Dragons.

  2. Cher Arnaud
    Vous savez que c’est le seul moyen de secours à La Grave. Et depuis 75 avec notre regrettée Alouette 3 JBO bravoscar du PGHM pour les intimes et maintenant le, 145.
    PS regrettés avec le pilote et le mécano mai 96 au Pelvoux

    1. Bonjour, quel rapport entre La Grave (qui est dans les Alpes françaises) et ici le sujet des AB-212 Twin Huey autrichiens ?

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Blériot 111

À bien des égards l’entre-deux-guerres fut une période faste pour les évolutions technologiques en matière aéronautique. Entre 1914 et 1918 celles-ci s’étaient limitées, pour d’évidentes

Lire la suite...