Comme quoi même les avions les plus évolués ne sont pas grand chose face à la puissance de la nature. Les passagers du vol Easyjet U24032 en ont fait l’amère expérience ce vendredi 25 mai 2018. Dans la soirée, l’Airbus A320-200 dans lequel ils avaient pris place à Toulouse afin de rejoindre Paris-Orly a été dérouté en urgence en raison des forts orages qui frappaient l’Île-de-France à ce moment là. Le biréacteur s’est posé sur l’aéroport de Châteauroux… alors même qu’un concert était organisé sur le tarmac même. Un cauchemar éveillé pour les services de sécurité.

Un violent orage, avec bourrasques de vent et averses de grêle, sévissait sur toute la région parisienne. Je le sais bien, j’étais en dessous, et totalement trempé. Il faisait nuit en pleine journée. De ce fait, l’atterrissage des avions de ligne à Orly et Roissy-Charles de Gaulle devenait particulièrement périlleux. D’où l’idée du contrôle aérien de dérouter l’Airbus A320, immatriculé OE-IVV, vers la plateforme aéroportuaire berrichonne.

En fait, l’avion de ligne avait décollé de Toulouse sans que ses réservoirs de carburant ne soient pleins, une méthode fréquemment employée par les compagnies aériennes à bas coût afin justement de les maîtriser. Seulement voilà une fois dérouté l’Airbus A320-200 d’Easyjet n’avait plus de quoi redécoller et reprendre le chemin de l’aéroport francilien.
Un plein de carburant qui s’est fait alors même que les passagers étaient confinés dans l’avion, par mesure de sécurité et que les services de secours aéroportuaires étaient engagés autour de l’avion.

Jusque là rien de très surprenant, si ce n’est que l’aéroport de Châteauroux accueillait sur une piste fermée bien entendue un concert en extérieur mené par le célèbre pianiste classique français Yves Henry. Les mélomanes en ont été quitte pour une belle frayeur, l’aéroport étant théoriquement fermé à toute activité aérienne à ce moment là.

Même si Châteauroux dispose d’un aéroport régional ce type de déroutement est assez rare, le dernier datant de décembre dernier quand un avion britannique avait été dérouté afin qu’un passager puisse être pris en charge par les médecins du SAMU36 suite à un malaise cardiaque.

Finalement l’avion d’Easyjet a pu reprendre son vol vers 23 heures pour une petite demi-heure de vol, cette fois sans encombre.

Photo © Wikimédia Commons.

Publicité

3 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom