La bataille pour l’avion de combat du futur est bel et bien lancé en Europe occidentale. Lors de l’édition 2018 du salon de Farnborough, qui se tient actuellement, un consortium réunissant des entreprises britanniques et italiennes a présenté un programme d’avion de combat du futur : le Tempest. Il aura pour mission de remplacer à l’horizon 2035-2038 les Eurofighter Typhoon de l’Aeronautica Militare et de la Royal Air Force.

Cette Team Tempest réunit plusieurs entreprises majeures du domaine : les avionneurs BAE Systems et Leonardo, le motoriste Rolls-Royce, et l’armurier-équipementier MBDA. Le cas de cette dernière entreprise est intéressant car il y a de fortes chances qu’elle intègre également tôt ou tard le programme franco-allemand SCAF. MBDA aurait ainsi un pied dans les deux concurrents.

Et force est de constater que la Team Tempest n’y va pas avec le dos de la cuillère puisqu’elle présente déjà une vue d’artiste du futur avion de combat. Alors certes nous connaissons toutes et tous les limites de ce genre d’exercice de style mais clairement l’inspiration du Lockheed-Martin F-35 Lightning II est indéniable. En même temps est-ce vraiment surprenant quand on sait que les deux pays sont engagés dans le programme américain et que ce jet de combat devrait être appelé à devenir le mètre-étalon de l’aviation de combat pour les vingt-cinq ou trente années à venir dans le monde entier. Et ça a déjà commencé avec des avions comme le Shenyang J-31 chinois ou le Sukhoi Su 57 russes qui sont clairement inspirés par le travail des ingénieurs des Skunk Works.

On aura remarqué aussi que le nom de cette équipe rappelle les grandes heures de l’aviation britannique : Team Tempest comme le Hawker Tempest, lui-même issu du Hawker Typhoon. Un Tempest qui succède à un Typhoon ça a donc du sens. Au moins au sein de la RAF ! Sidney Camm laisse encore un peu de son empreinte…

Forcément nous aurons l’occasion dans les semaines et mois à venir de revenir sur le sujet de cette Team Tempest et sur son opposition avec le SCAF.

Illustration © BAE Systems.

Publicité

13 COMMENTAIRES

  1. On à vu aussi des représentations d’artiste plus ou moins officielle du remplacent du Rafale et du Typhoon allemand de la part de Dassault, une sorte d’aile volante aux formes très furtives et sans dérive

  2. Le F-35 futur mètre étalon de l’aviation de combat poir les trentes prochaines années….et pour le monde entier en plus! Ben dis donc, pour un avion qui vire mal, qui monte mal, qui n’est pas opérationnel sans la couverture de F-22 et dont la furtivité est déjà un argument de vente « has been»,, c’est faire grand cas!

    • Ce n’est pas du F-35 dont il est dit qu’il « devrait être appelé à devenir le mètre-étalon de l’aviation de combat pour les vingt-cinq ou trente années » mais du futur Tempest. Cela dit, on peut dire la même chose du SCAF comme des futurs chasseurs russes, américains ou chinois. Voire japonnais d’ailleurs car le retrait inévitable des yankees de la zone devrait les amener à prendre les choses en mains…

  3. Peut-être une opération de com pour exister face au SCAF. et pouvoir le rejoindre avec des arguments avançant pouvoir être un concurrent si une place importante n’est pas faite.
    La perfidie anglaise n’est pas une légende.

    • Je sais pas si vous avez lu le même article que moi mais des spécialistes pensent que c’est un coup de bluff de Londres pour faire pression sur Paris et Berlin pour intégrer le programme SCAF. Une gueguerre entre deux futurs avions européens aura des effets négatifs sur l’industrie aéronautique européenne.

    • Pour une opération de com pourquoi y embarquer les Italiens qui auraient pas trop de difficulté pour rejoindre le SCAF?
      J’avoue que je sais pas trop quoi en penser de cette affaire!
      Par contre la maquette!! c’est une blague ou elle a été monté par les Iraniens?

  4. Leur projet à l’air néanmoins légèrement plus avancé que celui du SCAF. Ils ont déjà construit une maquette à l’échelle 1/1 et des vue d’artiste plus ou moins officielles. On voit bien qu’il est britannique, il a un petit air de gloster javelin, ou de Tornado IDS qui n’est pas pour déplaire mais ne va pas aussi loin que le SCAF en gardant ses dérives. Entre le SCAF et le TEMPEST les prochaines années vont être passionnantes. D’ailleurs il va falloir trouver un nom au SCAF: mirage 3000, super rafale, tout autres ?

    • Peut-être une maquette virtuelle existe déjà chez Daussault c’est quand même eu derrière Catia, de plus cette entreprise a toujours dévoilé ses avions avec une machine apte au vol.

  5. Bonjour,
    On peut arrêter avec c’est histoire de copie? Non les ingénieurs du monde entier ne sont pas des abruties que sont à peine capable de copier les génies américains. Quand on souhaite développer un avion, commence par définir les performances que l’on souhaite et les contraintes qui s’applique avant de faire des choix technique. Or sur la plupart des projets on retrouvé des contraintes commun (notamment la furtivité) et vu que justement les ingénieurs du monde entier ne sont pas con, face à la même contraint , ils trouvent la même solution , d’ou les similitudes. Si on demande à un enfant américain, et un chinois combien font 2+2 , les deux répondrons (dans leur langue) 4, est que le chinois aura copier l’américains ?
    Pour en revenir à la supposé ressemblance des avions , désolé, quand je vois un F22, un J-20, un T-50 et un F35, il y a des points commun (forme anguleuse) mais il est impossible de dire que c’est une imitation ou une inspiration. Ils ont tous une identité propre.
    -Le F22 est destiné a être un maitre de la supériorité aérien a l’américain (priorité au combat longue portée, et combat rapproche en dernier recoure) donc met à profit l’expérience du F-15. Une poussé énorme repartie sur deux réacteur collé pour entrer dans un fuselage réduite (pour l’aérodynamique et la vitesse de pointe) avec des grandes ailes pour être efficace en combat tournoyant.
    -Le T-50 est le pure produit de la philosophie russe (la maniabilité prime sur la technologie, car un combat se finira toujours au dogfight) et se base sur le SU-27. Donc une énorme poussé, des réacteurs séparé pour que même le fuselage large et plat génère une importante portance et une instabilité qui le rend très manœuvrant à basse vitesse.
    -Le F-35 est l’archétype de la doctrine a l’américains, 100% long porté et 100% technologie. Selon cette logique la manœuvrabilité est inutile car tout se joue sur les missiles longe porté , donc il a un seul réacteur et des ailes petite pour permettre une version a décollage verticale.
    -La chine quand a elle n’a pas encore affirmé sa doctrine, le j-20 peut être vu comme un tentative de faire un chasseur lourd sur la formule aérodynamique expérimenté avec le J-11.

  6. Je ne peux imaginer un instant que le royaume Uni et l’Italie aient les moyens de financer un tel projet . Sûrement une façon de s’inviter dans le projet franco- allemand en faisant planer le risque d’un autre concurent européens. C’EST de bonne guerre et plus tôt bon signe pour la défense européenne et son industrie militaire qui risque de se faire écraser par l’oncle Sam. Souveraineté, emplois et compétences préservés.

  7. Je ne vois pas les anglais et italiens intégrer le projet franco-allemand, ca rles francais de Dassault ont été clair, ils veulent le leadership du programme, et c’est mieux ainsi car sinon chacun va se battre pour tirer la couverture de son coté, et au final ralentir l’avancé des travaux. On a vu aussi que la coopérations générait des retards et des surcouts, donc au final ça ne reste pas forcement un bon choix meme si dans un premier temps ça permet de mieux étaler le cout du developpement. De toute façon vu que les anglais veulent aussi le leadership dans ce programme Tempest je doute qu’on puisse envisager une coopération avec les français. Et puis avec un UK or de l’UE ça ne facilitera pas l’échange ni les couts. On peut y voir aussi dans le SCAF une punition envers les anglais et italiens d’avoir choisi le F-35. Meme les belges ont été averti qu’en achetant le F-35 ils seront exclus d’une éventuelle participation au SCAF.

    Bref, je pense qu’on verra surement deux programmes européens, peut etre meme trois si Saab fait cavalier seul ou pas. Toujours est il que je préfère de loin voir l’europe se lancer ainsi que de laisser tomber et laisser les américains seuls nous imposer leur futur avion de combat.

  8. @ Phenix, belle analyse, mais pour le jsf, l’avion qui a servi de point de départ surtout pour f35B… Est soviet, c’est le yack 141 dont ils ont même repris la cinématique tuyère !! (rapport officiel lookheed).
    Le J20 lui aussi est soviet, le mig I44 qui était concurrent du SU47.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom