Incontestablement c’est un des avions les plus attachants du géant européen. Le Beluga XL, dérivé de l’avion de ligne Airbus A330-200, est une machine de transport de fret hors gabarit destiné à acheminer des éléments d’avions de leur lieu de construction au site final d’assemblage. C’est au-dessus de l’Allemagne que le biréacteur réalise actuellement la suite de sa période d’essais en vol en attendant son entrée en service opérationnel prévu pour l’année prochaine. Pour mémoire à l’avenir ce sont cinq exemplaires qui devraient être produits et utilisés par l’avionneur.

Actuellement l’avion vole sous l’immatriculation française provisoire F-WBXL, y compris durant cette période d’essais en Allemagne. C’est ce mercredi 14 novembre que cette nouvelle phase a débuté lorsque l’avion s’est posé sur le tarmac de l’aéroport de Brême dans le nord-ouest du pays.
Là l’avionneur dispose d’un site industriel permettant la poursuite de ces essais.

Pour rejoindre cette ville depuis Toulouse où il est né l’Airbus A330-700L (son vrai nom) était entre les mains d’un équipage de cinq membres : deux pilotes d’essais, deux ingénieurs d’essais, et un loadmaster. Un équipage totalement international puisque on trouvait trois Français, un Allemand, et un Espagnol. Un équipage à l’image en fait du constructeur européen.

Désormais donc le Beluga XL va être tester dans des configurations proches de celles qu’il connaitra durant son service opérationnel. Il va voler avec des charges marchandes à son bord mais également à vide. De quoi permettre à l’avion ensuite de remplir les conditions demandées pour sa certification de type qui sera alors synonyme de début de carrière opérationnelle.
Alors et seulement alors il pourra remplacer l’A300-600ST, Beluga premier du nom en service depuis la fin de l’été 1995. Par rapport à celui-ci le nouvel avion doit disposer d’une capacité accrue d’environ 30%, ce qui est loin d’être négligeable dans ce genre de situation.

Soleil couchant sur l’aéroport de Brême pour le Beluga XL.

Pour nombre de passionnés d’aviation il est très attendu au Salon du Bourget 2019, en espérant que l’avionneur ait le droit de l’amener et de le présenter autrement qu’en statique. Et ça ce n’est pas gagné !

Photos © Airbus Group.

 

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom