Ils sont parmi les plus méconnus des drones en service dans l’aviation américaine. À Tyndall AFB le 82nd Aerial Target Squadron vient de recevoir un nouvel avion-cible Boeing QF-16. Un aéronef qui a la particularité de pouvoir être piloté à distance comme n’importe quel drone ou bien depuis le poste de pilotage à la manière d’un avion de combat lambda. Mais surtout cette livraison va en partie permettre à l’US Air Force de combler les destructions dues à l’ouragan Michael.

Car pour mémoire le mois dernier quand ce phénomène météorologique majeur a ravagé une partie de la Floride les QF-16 stationnés à Tyndall Air Force Base n’ont pas été épargné. Au moins six d’entre eux ont été partiellement ou totalement détruits, soufflés comme de simples fétus de pailles.

Mais au fait c’est quoi un Boeing QF-16 ?
Il s’agit en fait d’anciens chasseurs multi-rôles General Dynamics F-16A/B Fighting Falcon disposant encore d’un potentiel opérationnel limité. Ils sont transformés en drones-cibles par une branche du géant Boeing dans le cadre du programme FSAT, pour full-scale aerial target.
Désarmés, disposant d’une avionique limitée au strict minimum il permettent ensuite aux ingénieurs et pilotes d’essais de descendre dans des conditions le plus proche possible du réel des avions de combat sans mettre en danger la vie d’un équipage. Pourtant un pilote peut en effet prendre place à bord du cockpit de l’avion, permettant notamment de réaliser les vols de convoyage entre l’usine de transformation et Tyndall AFB ou bien entre cette dernière et une autre base aérienne américaine où il serait appelé à opérer.

Le QF-16 est actuellement la quatrième génération d’avion de combat transformé en drone-cible en service au sein de l’US Air Force. Auparavant il y eut le QF-86, puis le QF-106, et enfin le QF-4 retiré du service il y a à peine deux ans. Évidemment vous l’aurez compris ils sont les versions sans pilotes des célèbres Sabre, Delta Dart, et Phantom II.
Le modèle le plus produit fut le QF-106 qui permit notamment la mise au point des actuels avions furtifs de combat Lockheed-Martin F-22 Raptor et F-35 Lightning II. Assez étrangement les QF-4 sont les avions demeurés le moins longtemps en service.

Si le Pentagone demeure, assez logiquement, peu prolixe sur ses intentions réelles de transformation de F-16A/B en QF-16 on sait d’ores et déjà que l’US Air Force compte bien utiliser des QF-16 au moins jusqu’en 2040. Il faut dire qu’il y a suffisamment de Fighting Falcon de première génération «stockés» à Davis Monthan AFB pour cela.

Photo © US Air Force.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom