Une page se tourne dans l’histoire aéronautique britannique. Alors que les avions ne sont pas encore officiellement retirés du service actif trois d’entre-eux viennent de réaliser la dernière mission opérationnelle. Il s’agissait ce jeudi 21 février 2019 en fait d’un vol de démonstrations, d’adieux en réalité. Pour l’occasion l’un des appareils avait même revêtu une livrée type guerre froide et arborait l’inscription 1982-2019 pour souligner les trente-sept ans d’existence de cette machine dans les rangs de la Royal Air Force.

Livrée vintage pour ce Tornado GR Mk-4.

La veille déjà trois autres Tornado GR Mk-4 avaient survolé plusieurs bases et écoles d’aviation de la Royal Air Force : dans l’ordre d’abord RAF Halton, puis RAF Valley, RAF Coningsby, le RAF College de Cranwell, RAF Waddington, et enfin RAF Leeming. Toutes ces bases sont réunies entre l’Angleterre et le Pays-de-Galles. Cette série de survol à basse et moyenne altitude, suivi en permanence par un avion de ravitaillement en vol, aura permis aux personnels militaires britanniques d’apercevoir une dernière fois celui qui fut leur plus célèbre camion à bombes des presque 40 dernières années. L’occasion aussi pour la plus part d’immortaliser ces passages avec leurs appareils photos et leurs smartphones.

Et donc le lendemain trois autres avions du même N°31st squadron ont réalisé la dernière mission opérationnelle de Tornado GR Mk-4. Bien entendu point de frappe contre des positions de Daech en Irak ou en Syrie, ces avions ont quitté ce théâtre d’opérations depuis maintenant quelques semaines. Non à la place une série de survols (notamment bas) au-dessus de différentes bases et implantations historiques de ce type d’avions comme RAF Lossiemouth qui abrite le célèbre N°617th squadron, les Dambusters, désormais opérationnel sur F-35B Lightning II furtifs.
Dans le ciel ils étaient suivis par deux avions-école BAe Hawk T Mk-1 accueillant en place arrière des photographes officiels de la RAF.

Un des derniers Tornado GR Mk-4 survole le littorale britannique.

À ce jour donc la Royal Air Force aligne encore quinze Panavia Tornado GR Mk-4. Des avions qui ne devraient donc plus quitter le plancher des vaches jusqu’à leur retrait officiel du service, prévu si le calendrier est respecté pour la première quinzaine du mois de mars. En même temps rien ne semble plus l’empêcher… sauf peut-être la reine elle-même. Il se dit en effet à Londres qu’Elizabeth II en personne pourrait venir célébrer la fin de carrière britannique de l’avion de facture européenne. Une machine qu’elle avait, à l’instar du Concorde, en son temps souhaiter de ses vœux afin d’asseoir la position britannique auprès des partenaires européens.

Photos © Royal Air Force.

Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom