L’information a été révélée par le gouvernement belge ce jeudi 18 avril 2019. C’est la base aérienne de Florennes qui recevra les premiers Lockheed-Martin F-35A Lightning II destinés à la Composante Air. Ces avions de combat furtifs multirôles seront livrés à partir de 2025 et permettront la mise à la retraite des actuels General Dynamics F-16AM/BM Fighting Falcon. Les livraisons devraient s’étaler sur quatre ans pour se terminer avec la décennie.

Le 2ème Wing tactique est composé des 1ères et 350èmes escadrilles de la Composante Air. C’est donc lui qui essuiera les plâtres du Lockheed-Martin F-35A Lightning II sous la cocarde (forcément basse visibilité) belge. Mais déjà depuis au moins dix-huit mois des pilotes auront été instruits à Hill AFB dans l’Utah, la Mecque des formations du cet avion de nouvelle génération. Dans le même temps les pilotes belges pourront bénéficier d’heures de simulateurs de vol puisque rappelons-le il n’existe aucune version biplace du célèbre avion furtif.

Gageons que la différence de pilotage avec les actuels General Dynamics F-16AM/BM Fighting Falcon sera sans doute énorme ! Même si ces avions ont été modernisés voilà plusieurs années le fossé technologique avec le F-35A Lightning II est incontestable. Les pilotes belges en feront directement l’expérience.

Située en Wallonie, à une grosse vingtaine de kilomètres de la frontière française, la base aérienne de Florennes est avec celle de Kleine-Brogel en Flandres l’antre de la chasse belge. Ses deux escadrilles, qui forment le 2ème Wing tactique, ont deux types de missions très différentes : la 1ère Escadrille assure les missions d’assaut et de reconnaissance tactique tandis que la 350ème Escadrille est en charge de la défense aérienne et de l’interception. Il y a fort à parier que les cartes risquent d’être rabattues avec l’arrivée dans six ans des Lockheed-Martin F-35A Lightning II qui apporteront une véritable plus-value en matière de polyvalence. Une des deux escadrilles pourrait bien disparaître.

Car la Composante Air va avoir du mal à continuer à disposer de quatre escadrilles de chasse avec «seulement» trente-quatre avions furtifs dans ses rangs. Même si bien entendu des F-16 Fighting Falcon pourraient bien demeurer en service encore quelques années après la période de réception 2025-2029 les jours des quatre escadrilles semblent bien comptés.

Photo © US Air Force.

Publicité

4 COMMENTAIRES

  1. N’oublions pas que cette annonce intervient juste avant des élections fédérales, faite par un ministre francophone intérimaire. Ce dernier est un grand spécialiste du brossage de poil, et venait surtout à Florennes pour profiter du vol en F-16 biplace «offert» à chaque ministre de la défense.
    Honnêtement, réaliser des millions d’euros de travaux sur deux bases pour n’héberger que 17 avions dans chaque, ça fait douter beaucoup de monde, d’autant plus que dans notre petit pays, les Flamands ne font jamais de cadeaux aux Wallons. Wait and see, l’après élections pourrait changer la donne.

  2. « Gageons que la différence de pilotage avec les actuels General Dynamics F-16AM/BM Fighting Falcon sera sans doute énorme ! »

    ça c’est sur xD Mais dans quel sens…

  3. Salut,
    J’étais la qu’and les premiers Tunderjet F84 sont rentrés,il y avais aussi un T33 shootinstar,c’est vrai que coté différence c’est même impensable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom