C’est un vol assez inhabituel pour les personnels de l’escadron d’hélicoptères 1/44 Solenzara. Ce mardi 23 avril 2019 l’équipage de son Aérospatiale SA.330Ba Puma d’alerte est sonné pour se rendre aux abords de l’hôpital de Bastia afin de prendre en compte trois patients et de les évacuer vers l’hôpital de la Timone à Marseille. Une traversée de la Méditerranée que l’hélicoptère réalisera de nuit permettant de rejoindre la cité phocéenne au plus vite. Ce n’est qu’au petit matin que l’équipage du biturbine retrouvera ses pénates.

À bord du Puma, durant la mission.

Seulement voilà ni l’hôpital bastiais ni son homologue marseillais ne sont taillés pour recevoir un hélicoptère de la taille et de la masse de l’Aérospatiale SA.330Ba Puma. C’est donc à chaque fois avec le concours des services de secours locaux que cette opération a pu être menée. Des ambulances du SAMU 2B et du service départemental d’incendie et de secours de Haute-Corse ont transporté les trois patients dont la station couchée était obligatoire. Leurs pathologies étaient trop lourdes pour permettre leur parfaite prise en charge sur l’île, il fallait donc les transporter au plus vite sur le continent.

C’est aux alentours de minuit que l’hélicoptère de l’Armée de l’Air s’est présenté sur la DZ situé à quelques centaines de mètres de l’hôpital. Là trois véhicules sanitaires transportant chacun un malade attendaient. Les patients hospitaliers ont été installés à bord de l’aéronef militaire et à 00h35 il décollait.
Le vol s’est déroulé sans encombre tant pour l’équipage de conduite de l’hélicoptère que pour les personnels chargés de veiller aux soins des malades. Eux étaient sous sédation légère afin d’alléger les risques et de moins les stresser. C’est après moins de deux heures de vol, à 02h20 du matin que l’hélicoptère s’est posé sur un terrain militaire à proximité du célèbre Stade Vélodrome. Des équipes du SAMU 13 et du bataillon des marins-pompiers de Marseille attendaient l’appareil. C’est sous escorte motos que les ambulances ont rejoint le centre hospitalier.

De retour en Corse.

Une fois sa mission de service public réalisée le SA.330Ba Puma de l’Armée de l’Air a rejoint l’aéroport marseillais de Marignane pour avitailler. Puis ce fut l’heure de reprendre le chemin du retour. Ce n’est qu’une fois le jour levé que l’hélicoptère a pu se poser sur l’Île-de-Beauté et être déséquipé.
Cette mission assez anodine est à l’image de l’hélicoptère : du quotidien aux limites de l’extraordinaire.

Photos © Armée de l’Air

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom