L’information a été rendue publique ce mardi 30 avril 2019 par le Pentagone. Une patrouille de combat composée de trois chasseurs multirôles furtifs Lockheed-Martin F-35A Lightning II a réalisé une attaque de précision contre une position djihadiste dans le nord du territoire irakien. Les avions en question intervenaient à la demande du gouvernement irakien contre une cible jugée prioritaire. Il s’agit du premier raid aérien mené par un avion de ce type sous les couleurs de l’US Air Force.

C’est aux abords de la commune de Wadi Ashai dans le nord de l’Irak que ces Lockheed-Martin F-35A Lightning II américains sont intervenus. Ils étaient armés de bombes à guidage inertiel-GPS de type JDAM (pour Joint Direct Attack Munition) de modèle GBU-38. Leur cible était une série de tunnels et de caches d’armes que les services de renseignement irakiens estimaient appartenir à des combattants djihadistes anciennement membres de Daech.
Pour le gouvernement irakien des poches de résistance de cette organisation terroriste existent encore, répartis un peu partout dans l’ancien «khalifat».

Selon la coalition internationale ce raid aérien, mené au petit jour, a été un franc succès. Toutes les cibles ont été touchées. On estime que les tunnels ont été détruits à 90% par le raid aérien. On ignore pourtant si toutes les munitions GBU-38 ont été tirées par les avions américains. L’US Air Force communique assez peu sur ce genre de détails.
Par contre on sait que les avions ont été ravitaillé en vol à deux reprises durant cette mission.

Pour mémoire ce déploiement de F-35A Lightning II avait été largement relayé. Il s’agissait, si on excepte celui assez ponctuel des F-22A Raptor, du premier envoi d’avions furtifs par la coalition internationale sur le théâtre d’opération irako-syrien. Certes cette fois nous l’abordons mais dans les mois à venir ce type de mission deviendra aussi fréquent que ceux concernant depuis des années les F-15E Strike Eagle ou les F-16C/D Fighting Falcon. Le F-35A Lightning II est en effet appelé à devenir l’avion standard des forces américaines.

Photo © US Air Force.

Publicité

3 COMMENTAIRES

  1. C’est la vie d’un avion de chasse, de petits objectifs pas défendu pour commencer et avec la montée en puissance des objectifs avec un caractère tactique de plus en plus élevé et des défenses plus importantes.

  2. En revanche ils ne volaient pas en totale furtivité vu qu’ils embarquaient deux missiles air-air AIM-9X Sidewinder sous les ailes. Les GBU-38 devant peut-être occuper tout l’espace de leur soute d’armement.

    • Certes. Non seulement ils ne volent quasi-jamais en mode furtif (ils emportent les fameux réflecteurs radar sur les ailes et le ventre dégradant volontairement leur signature), mais de toute façon, pour l’heure au niveau air-air seuls les AIM-120C/D sont qualifiés en soute, les AIM-9X n’étant emportés qu’en externe sur pylônes d’ailes (encore que relativement inutiles vu la situation sur le terrain 😀 ).

      Cette configuration de « strike » (2 ou 4 bombes en soute / AIM-9X sous les ailes) utilisée par l’USAF semble similaire à celle de l’USMC en Afghanistan, gageons donc que lorsque les Lightnings 2 de la Navy -tout juste déclarés opérationnels- prendront part à des raids, l’on retrouvera un emport similaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom