L’information est tombée ce vendredi 3 mai 2019. D’ici quatre ans la 40ème Escadrille de la Composante Air déménagera vers l’aéroport international d’Ostende-Bruges et quittera ainsi son historique implantation de Coxyde. Cette unité sera restée alors soixante-deux ans sur cette base flamande, jugée désormais inadaptée aux contraintes de la défense belge. Entre temps l’escadrille aura perdu les derniers exemplaires de ses Alouette III de facture française.

C’est en effet en avril 1961 que la 40ème Escadrille est née. Son rôle à l’époque était le même qu’aujourd’hui : mettre en œuvre la composante voilure tournante des forces aériennes belges. Elle volait alors sur Sikorsky HSS-1. Puis par la suite ce fut évidemment l’époque bénie des Westland Sea King Mk-48, récemment retirés du service. Et dans deux ans les Alouette III feront à leur tour leurs adieux au devant de la scène belge.

Il ne restera alors plus dans la 40ème Escadrille que les quatre NHIndustries NH-90 NFH. Ces hélicoptères sont avant tout destinés au rôle de recherches et sauvetages en mer mais ils peuvent également, le cas échéant, remplir des missions de combat maritime embarqué. Même s’il ne s’agit pas là de leur nature profonde sous la cocarde belge. Entre 2021 et 2023 ils resteront seuls à Coxyde.

Et enfin en 2023 l’unité déménagera avec ses quatre hélicoptères de facture européenne. Destination des installations ultra-modernes spécialement adaptés sur une partie de l’aéroport international d’Ostende-Bruges. Une trentaine de kilomètres le sépare de la base aérienne de Coxyde.
Pour autant cette implantation demeure assez proche des côtes de la mer du Nord permettant aux équipages d’intervenir le plus rapidement possible le long du littoral. D’ailleurs la position d’Ostende bien plus centrale que Coxyde (la base se situe à quelques kilomètres seulement de la frontière française) permettra une plus grande rapidité d’intervention dans les zones les plus septentrionales.

Une fois le retrait de la 40ème Escadrille effectif la base de Coxyde fermera définitivement ses portes. Pour mémoire la première implantation d’aéronefs sur ce terrain remonte à l’année 1915. Coxyde est donc intimement liée à l’histoire aéronautique en Belgique.

Photo © Keypublishing.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom