Cette semaine c’est la valse des retraits pour le vénérable hélicoptère de combat maritime et de recherches-sauvetages en mer. Ce mercredi 19 décembre 2018 a eu lieu le dernier vol du Westland Sea King sous les couleurs de la Composante Air. Pour l’occasion les trois derniers exemplaires ont réalisé une patrouille serrée depuis leur base de Coxyde, survolant notamment la mer du Nord qui fut leur pré carré durant les 42 ans dernières années. Pour mémoire c’est l’hélicoptère européen NHIndustries NH-90 Caïman qui assure la difficile tâche de leur succéder.

Et outre-Quiévrain le Westland Sea King Mk-48 est véritablement un hélicoptère légendaire. Véritable saint-bernard de la mer du Nord il a permis entre 1976 et 2018 de sauver un total de 1752 personnes au travers de 3305 missions opérationnelles. Certains d’ailleurs sont devenues mythiques. On se souviendra par exemple du 6 mars 1987 quand ces hélicoptères ont porté assistance aux passagers et membres d’équipage du car-ferry britannique Herald of Free Enterprise dans le port de Zeebruges. Les Sea King belges y avaient porté secours à de nombreuses personnes.
Plus près de nous ces hélicoptères avaient participé aux évacuations sanitaires lors des terribles attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles. Ces gros hélicoptères avaient par ailleurs permis de déposer des commandos au plus près de l’aéroport de Zaventem où deux des kamikazes s’étaient fait explosés.

Mais comme souvent en Belgique ces hélicoptères biturbines voyageaient. Il n’était pas rare de les voir intervenir en Mer du nord voire en Manche en soutien d’unités britanniques, françaises, ou néerlandaises. Nombre de pêcheurs chtis, picards, et normands ont eu l’occasion de les admirer de très près par mauvaise mer quand aucun Dauphin 2 ou Super Frelon n’était disponible. La coopération entre nos deux pays n’a jamais été aussi prégnante que dans les airs quand il s’agissait de sauver des vies.

Désormais donc ce sont aux Caïman de prendre la relève. Une succession pas forcément très simple puisque l’histoire belge de ces hélicoptères ultramodernes n’a pas débuté sous les meilleurs auspices après une série de retards. Mais gageons que cela sera vite oublié et qu’ils sauront succéder aux Sea King Mk-48 comme ceux-ci l’avaient fait avec les Sikorsky HSS-1 en leur temps !
Sachez qu’un Sea King belge est visible à Bruxelles, au musée de l’armée, depuis maintenant dix ans. Ça vaut vraiment le déplacement, l’hélicoptère autant que le musée lui-même.

Photos © Composante Air.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom