On ne le dira sans doute jamais assez mais les équipes de la Sécurité Civile et de la Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris travaillent bien souvent main dans la main. Ce mardi 18 juin 2019 l’hélicoptère Dragon 75 a été sonné à la demande des soldats du feu afin d’aider à l’évacuation sanitaire d’une victime d’incendie grièvement brûlée. L’Eurocopter EC145 s’est posé sur un stade de la commune de Clichy-sous-Bois afin de prendre en charge la victime et de l’emmener au plus vite vers un centre hospitalier adapté. Dans le Grand Paris l’hélicoptère permet un gain de temps extraordinaire par rapport à la route.

C’est en après-midi aux alentours de 15 heures que l’incendie s’est déclaré au dixième étage d’un immeuble de la commune de Clichy-sous-Bois dans l’est de la Seine-Saint-Denis. Une quinzaine d’engins représentant entre 40 et 50 sapeurs-pompiers parisiens est nécessaire à la maîtrise du feu. Malheureusement deux victimes sont à déplorer, dans une état très grave. La première pour inhalation de fumée est évacuée par la route en ambulance de réanimation sous escorte moto de la police nationale vers un hôpital parisien.

Mais pour la seconde la situation est bien plus critique. Son pronostic vital est engagé par les médecins de la Brigade. Après un arrêt cardio-respiratoire et souffrant de brûlures diverses il est décidé de faire appel au Dragon 75, l’hélicoptère de la Sécurité Civile basé à Issy-les-Moulineaux dans les Hauts-de-Seine. Le célèbre Eurocopter EC145 jaune et rouge ne met que quelques minutes pour rejoindre Clichy-sous-Bois.

Une drop-zone est décidé sur un stade municipal tout proche du lieu du sinistre et la victime est transportée par une équipe médicalisée jusqu’au lieu de l’atterrissage. Un posé un peu inhabituel comme les affectionnent les membres d’équipages du Dragon 75. Très vite le grand brûlé est embarqué à bord de l’hélicoptère ainsi que des membres de l’équipe médicale des pompiers de Paris l’ayant pris en charge initialement. L’hélicoptère redécolle et prend la direction de l’hôpital d’instruction des armées Percy de Clamart dans les Hauts-de-Seine. Bien que dépendant du ministère des armées ce centre hospitalier accueille également des civils, notamment des grands brûlés.
En ambulance, même avec les motards de la Préfecture de Police, il aurait fallu plus d’une heure pour arriver à bon port. Là l’hélicoptère n’a même pas mis 10 minutes. Un gain de temps qui bien souvent sauve des vies à Paris et dans sa région hyper urbanisée.

Coquillée et lourdement médicalisée la victime est embarquée à bord de Dragon 75 par les sauveteurs.

Une intervention relevant du fait divers mais qui illustre bien les liens qui unissent les soldats du feu des secouristes volants dans le Grand Paris. Chaque jour Dragon 75 sauve des vies dans la région Île-de-France. Chapeau bas.

Photos © Brigade de sapeurs-pompiers de Paris.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom