Selon le porte-parole de la police locale la victime n’était sans doute pas consciente des risques qu’elle courait. Ce lundi 10 juin 2019 un hélicoptère de sauvetage Eurocopter MH-65D Dolphin de l’US Coast Guard a été sonné pour porter assistance à un randonneur ayant fait une impressionnante chute aux abords du célèbre Crater Lake. Au prix d’un vol stationnaire difficile et d’une dangereuse manœuvre d’hélitreuillage l’homme a pu être évacuer vers un centre hospitalier. Le lendemain du drame son pronostic vital était toujours engagé par les médecins américains.

C’est en début d’après-midi que la petite caserne de pompiers de Fort Klamath dans l’Oregon est avisé par les gardes du parc national qu’un randonneur a fait une chute d’environ 240 mètres aux abords immédiats de Crater Lake. Arrivés sur place ils constatent que la victime est impossible à transporter car isolé sur un terrain très incliné et glissant. Aucun véhicule de secours ne peut s’approcher et il est alors hors de question de le remonter à dos d’homme.

Un hélicoptère d’évacuation sanitaire médicalisé Airbus Helicopters H135 du groupe privé AirLink Critical Care Transport est bien dépêché sur zone mais il ne peut qu’évacuer le blessé une fois celui-ci sur la Drop Zone. Il ne peut pas le secourir, cet hélicoptère n’est pas doté d’un treuil mécanique.
Le shériff prend alors la décision de demander l’aide fédérale sous la forme d’un hélicoptère de l’US Coast Guard. La base de CGAS North Bend entretient en permanence deux Eurocopter MH-65D Dolphin, et cette flotte est augmenté à trois appareils dès le début du mois de juin et jusqu’à fin septembre afin d’assister la saison touristique estivale. L’appareil met environ une et demi pour rejoindre le site de l’accident.

Malgré une météo plus que clémente la manœuvre est loin d’être aisée pour les coasties. Bien qu’ils s’entraînent régulièrement à intervenir à Crater Lake l’intervention est délicate. Un léger vent de travers ramène l’hélicoptère vers les flancs de l’ancien volcan, avec le risque de le faire s’écraser ou chuter dans les eaux glacées du lac. Une fois le plongeur au sol avec les pompiers locaux la victime est prise en charge et hélitreuillé, très doucement jusqu’à bord du MH-65D Dolphin. Ensuite il ne reste plus à l’équipage qu’à réalisé le saut de puce jusqu’à la DZ et à remettre la victime entre les mains des équipes médicales. Elle est immédiatement embarquée à bord du H135 et évacuée vers l’hôpital de Salem, la capitale de l’Oregon.

Pour celles et ceux qui l’ignoreraient Crater Lake est le plus profond des lacs naturels américains, avec 597 mètres de profondeur. La surface de ses eaux se situe à 2100 mètres d’altitude et comme son nom l’indique il s’est formé dans la caldéra d’un ancien volcan. Celui-ci est en sommeil depuis un peu plus de 7000 ans. C’est une des principales attractions naturelles des États-Unis, et un site classé au patrimoine mondiale de l’UNESCO.

Une fois leur mission accomplie les gardes-côtes américains ont rejoints leur base. Une opération bien loin du traditionnel sauvetage en mer qu’ils réalisent au large de l’état de Washington. Mais même à ce genre de rôle leurs MH-65D Dolphin savent se rendre indispensables.

Photo © US Coast Guard.

Publicité

3 COMMENTAIRES

  1. Est-ce que les Américains sont plus intelligents que les Français et facturent le secours en hélicoptère quand il n’est pas forcément nécessaire? Je sais que dans ce cas la il était primordial mais c’est une question que je me posais. Peut être que les lecteurs québécois pourraient me répondre?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom