Au moment où l’administration Trump avait décidé de relâcher un peu la pression sur le régime autocratique de Nicolas Maduro voila que ce nouvel épisode pourrait remettre le feu aux poudres. On a appris que ce lundi 24 juin 2019 un avion militaire russe Ilyushin Il-62M s’est discrètement posé sur l’aéroport international de Caracas au Venezuela. Si officiellement il s’agit d’un vol humanitaire ordonné par Moscou, cette thèse est largement remise en doute par des pays comme le Brésil ou les États-Unis. Ce n’est pas la première fois qu’un tel appareil est vu dans ce pays sud-américain.

Ce qui permet à Brasilia et Washington de douter du caractère humanitaire de ce vol militaire russe tient autant des images faites par la presse indépendante présente au Venezuela que du lourd passif de ce genre de vols. Des photographes d’agences de presse comme l’AFP et Reuters ont saisi des militaires en tenues camouflées sortir des caisses ressemblant bien plus à du transport d’armements qu’à du matériel médical et/ou humanitaire.

Surtout dans les faits beaucoup se souviennent du manège russo-vénézuélien en mars dernier où le même Ilyushin Il-62M, accompagné d’un avion-cargo Antonov An-124, avait tenté de berner la communauté internationale. La Russie avait invoqué un transport humanitaire avant de finalement reconnaître qu’il s’agissait de la livraison de matériels militaires sensibles à destination des forces demeurées fidèles au régime de Maduro.

Mais au fait c’est quoi cet Ilyushin Il-62M immatriculé civilement RA-86496 ?
En fait c’est tout sauf un appareil civil, encore moins un avion de ligne. L’Ilyushin Il-62M en question appartient à l’Unité 223, une escadrille de transport «spécial» de la force aérienne russe qui emploie par ailleurs également des Tupolev Tu-154M et Tu-204-100. Elle assure aussi bien le soutien logistique des déplacements du président Vladimir Poutine ou de son premier ministre que des missions au profit des services secrets russes. On pense que ce vol entre la Russie et le Venezuela s’inscrit plutôt dans cette seconde logique, aucune visite d’état n’étant programmé à Caracas. Par le passé l’avion en question a été aperçu en Syrie mais également en Crimée, peu après que celle-ci soit tombée aux mains des forces séparatistes soutenues par Moscou. C’est certainement l’un des Il-62 les plus connus actuellement et les plus surveillés par les spotters autant que par les services de renseignement du monde entier.

Le jeu de dupes entre d’un côté Caracas et Moscou, et de l’autre Washington et ses alliés continue donc de plus belle. Il est probable qu’on ne saura jamais vraiment ce que renfermaient les soutes de cet Ilyushin Il-62M. Un mystère entretenu par la Russie qui forcément suscite questions et soupçons. En tous cas peu de chances que ce soit des doses de médicaments ou des couvertures de survie, ça ne serait pas l’avion le plus indiqué pour ce genre de transport.

Photo © Wikimédia commons.

 

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom