C’est un des avions les mythiques et pourtant paradoxalement les plus discrets de l’arsenal américain. En ce mois de juillet 2019 les deux derniers Lockheed AC-130U Spooky déployé à l’étranger sont rentrés aux États-Unis. D’ici quelques semaines ils quitteront le service actif laissant la place aux versions les plus récentes. Ces machines ont participé à tous les combats que l’Amérique a mené depuis un quart de siècle.

Depuis 1988 les dix-sept Lockheed AC-130U Spooky construits assurent l’appui aérien rapproché aux profits des forces spéciales américaines mais aussi parfois des troupes régulières. Ils ont peu à peu remplacé les AC-130E au début des années 1990, décennie au cours de laquelle ils sont devenus irremplaçables.
On a ainsi vu leurs obusiers cracher leurs munitions de 105mm contre les positions irakiennes lors de Tempête du Désert puis plus tard en appui de différentes opérations clandestines au Proche-Orient.

Mais c’est véritable la guerre contre le terrorisme, après les attentats du 11 septembre, qui ont donné du sens à l’existence de ces grosses canonnières volantes. Les AC-130U Spooky de l’US Air Force ont volé au-dessus des montagnes afghanes, traquant et débusquant les djihadistes d’Al-Qaïda autant que les troupes talibanes. Là encore leurs obus de 40 et 105mm faisaient des ravages, mais dans le rapport moins que ceux de 25mm tirés en rafales courtes. Très vite ces gros avions fort bruyants surent se faire une sinistre réputation auprès des forces ennemies.
Et la guerre contre l’autoproclamé État Islamique en a remis une couche. Au-dessus de l’Irak de nouveau, mais également par le suite de la Syrie ces avions arrosaient littéralement sous un feu nourri les groupes terroristes. Les équipages de Spooky œuvraient bien entendu au profit des forces spéciales américaines, mais également britanniques et françaises.

L’obus de 105mm, mythique munition des « artilleurs volants » américains.

Depuis cette première quinzaine de juillet tout cela est donc fini. Les deux derniers AC-130U Spooky encore déployés sont rentrés à Hulbert Field AFB en Floride. Ils ont même été accueilli par un water salute de la part des pompiers de la base.
Désormais les déploiements en zone de combat sont réservés au AC-130W Stinger II et aux ultramodernes AC-130J Ghostrider. Le temps de la retraite est venu pour les Spooky. Pourtant il se murmure outre-Atlantique que ces avions pourraient être transformés pour certains en classiques C-130H Hercules et revendus sur le marché d’occasion. Il faut dire qu’ils bénéficient encore d’un bon potentiel.
Mieux vaut ça que la mâchoire d’acier d’une ferraille.

Photos © US Air Force.

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. Pour ceux d’entre vous qui maîtrisez la langue de Shakespeare, je recommande la lecture de l’ouvrage « Charlie Chasers » par Larry Elton Fletcher chez Hellgate Press…Ce sont les mémoires d’un ex pilote d’AC- 119 « Shadow » du 71st et 14th Special Operations Squadron pendant la guerre du Vietnam..Un incontournable pour ceux et celles qui s’intéressent à l’histoire des Gunships.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom