Si l’épisode caniculaire est en déclin en France et en Belgique c’est loin d’être le cas de l’autre côté des Pyrénées. Et depuis quelques jours les soldats du feu mènent un âpre combat en Espagne, notamment en Catalogne, contre des incendies très puissants. Résultat les équipages des dix-sept bombardiers d’eau en service dans l’Ejército del Aire sont au niveau le plus élevé de leur engagement. En parallèle les hélicoptères des différents services locaux frappent également les flammes.

En fait tout a commencé réellement ce mercredi 26 juin 2019 quand trois feux de forêts de taille importante se sont déclenchés en Catalogne. Au bout de quelques heures les nombreux pompiers engagés sur place demandent l’aide de l’Ejército del Air et de ses bombardiers d’eau. Une première noria de quatre Canadair CL-215T se rend dans la région mais très vite les militaires espagnols se rendent compte de l’étendu des incendies qui rapidement n’en font plus qu’un. Au soir de ce mercredi plus de 2000 hectares de végétations et de cultures ont déjà flambées. Même si les avions amphibies ne peuvent pas voler de nuit un renfort massif est demandé pour le lendemain.

Et donc ce jeudi 27 juin 2019 en milieu de matinée ce sont 5500 hectares de nature et terres agricoles qui sont parties en fumée. Outre les CL-215T déjà sur place d’autres les ont rejoint ainsi que des Bombardier CL-415. Les conditions météorologiques et climatiques n’arrangent pas le travail des pompiers espagnols, qu’ils soient au sol ou dans le poste de pilotage de leurs amphibies. Avec une température sous abri dépassant les 45°C dans les cockpits il n’est pas rare qu’il frôle les 50°C. La climatisation n’est qu’un rêve pour les équipages de CL-215T espagnols. Pour autant ils ne comptent ni leurs heures ni les frappes aériennes contre le feux.
Au final ce sont quinze des dix-sept CL-215T/CL-415 en dotation dans l’Ejército del Aire qui participent à la guerre contre ce gigantesque feu.
Et histoire d’ajouter un peu de stress les pompiers espagnols ne peuvent pas compter sur leurs collègues français et portugais eux aussi empêtrés dans des incendies de végétations.
Ce samedi 29 juin 2019 l’incendie catalan est enfin fixé après avoir fait perdre 7200 hectares et détruit totalement deux exploitation agricole. C’est sur l’une d’entre-elle que le plus gros des incendies d’origine aurait débuté, en raison de la fermentation du fumier entreposé.

Ce même jour l’état-major espagnol décidait que tous ses bombardiers d’eau serait désormais placé en alerte maximale. Et assez intelligemment les CL-215T et CL-415 sont désormais répartis sur trois bases militaires différentes en Espagne. Les météorologues et climatologues estiment que la péninsule ibérique pourrait connaître au moins trois épisodes similaires d’ici la fin de l’été. Autant dire que les équipages de l’Éjercito del Aire vont encore passé une difficile saison.

Photos © Ejército del Aire.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom