L’information est à prendre au conditionnelle puisque aucune confirmation n’a pour l’instant été apporté par Tel-Aviv. Au cours de ce mois de juillet 2019 Heyl Ha’Avir aurait à deux reprises réalisé des frappes aériennes à l’aide de chasseurs de dernière génération Lockheed-Martin F-35I Adir contre le territoire irakien. Ces bombardements auraient pris pour cibles des installations de milices chiites soutenues par l’Iran, sans que l’on sache le bilan humain de ces attaques. Si ces raids sont avérés c’est la première fois depuis 1981 que des avions israéliens auraient attaqué l’Irak.

L’information a été reprise par plusieurs médias anglophones, arabophones, et francophones. Et presque tous sont connus pour leur très grand sérieux. Pourtant aucune confirmation officielle de la part des gouvernements israéliens et irakiens, pas plus d’ailleurs de la part de la coalition internationale menée par les États-Unis, n’est venue l’étayer. Il est à remarquer que le gouvernement israélien, pas plus que les militaires d’ailleurs, n’a émis de démenti sous quelque forme que ce soit à cette même information.

À deux reprises donc durant le mois passé, le vendredi 19 et le dimanche 28 juillet 2019 des avions de combat Lockheed-Martin F-35I Adir auraient pénétré l’espace aérien souverain de l’Irak. Dans les deux cas les chasseurs multi-rôles furtifs auraient frappé des positions de la milice chiite Hachd al-Chaabi dans le centre de l’Irak. La première opération prenait visiblement pour objectif des installations de communication et de formation de ce groupe armé installés dans une ancienne base aérienne de l’époque baasiste.
On en sait un peu plus sur le second raid aérien. Sa cible était donc selon toutes vraisemblances une base de de fabrications de roquettes sol-sol iraniennes installée à Ashraf City à une quarantaine de kilomètres au nord de Bagdad. Cette ville abrite une communauté iranienne qui représente environ 80% de la population.

Dans les deux cas les F-35I Adir auraient frappé leurs cibles à l’aide de bombes à guidage laser et/ou GPS. Il semble qu’ils aient pénétré l’espace aérien irakien en demeurant à très basse altitude, afin d’être le plus invisible possible vis à vis des stations radars du régime mais également des AWACS de la coalition internationale qui patrouillent fréquemment dans la zone. Les raids aériens se seraient déroulés au tout début de la matinée.

S’ils sont avérés un jour ces raids aériens seront historiques. Depuis juin 1981 et l’audacieuse opération Opéra jamais plus des avions de combat de l’état hébreu n’avait survolé l’Irak pour la bombarder. À cette époque il s’était agi de détruire un réacteur nucléaire civil à Osirak fourni par la France quelques années plus tôt. Un ingénieur atomiste français avait d’ailleurs péri dans l’attaque ainsi que plusieurs de ses collègues irakiens. L’opération avait suscité un tollé international !

Ces frappes aériennes sont t-elles crédibles ? Et les F-35I Adir sont t-ils capables de mener de tels raids au nez et à la barbe du plus grand nombre ? Désormais c’est à chacun de se faire sa propre idée.

Photo © Heyl Ha’Avir.

Publicité

13 COMMENTAIRES

  1. « Ces frappes aériennes sont t-elles crédibles ? Et les F-35I Adir sont t-ils capables de mener de tels raids au nez et à la barbe du plus grand nombre ? Désormais c’est à chacun de se faire sa propre idée. »
    A la louche (et si les chiffres suivants sont les bons) pour se fixer un ordre d’idée: distance aller retour Jérusalem / Bagdad environ 2000km…Long range F35 environ 1100 km…Si basse altitude, ça consomme un max donc rayon d’action plus faible…A priori faut refueler donc discrétion terminée…A moins que…Donc oui ce style d’opération semble bien dans les cordes de l’aviation israélienne comme elle la prouvé dans le passé…Mais au nez et à la barbe du plus grand nombre, ça on peut en douter…Allez savoir?

  2. Ils ont survolé la Syrie et/ou la Jordanie et on ravitaillé une ou plusieurs fois et personne ne regardait à ce moment là !!
    y’avait un match ou quoi ?

  3. La Syrie avec les systèmes S 300 et S 400 n’à rien détectée ? Ni les Russes, ni les Iraniens ? Bizarre. Certes les Israéliens sont des fortiches ,mais d’après les Russes leurs systèmes S 400 sont invincibles ? ???.

    Qui joue au poker menteur dans tout cela ? A voir.

    • Qu’est-ce qui vous dit que les F-35I Adir ont survolé la Syrie. En 1981 les avions avaient survolé l’espace aérien saoudien, et frôlé celui de Jordanie. Ensuite il est possible que les Russes ne disent pas la vérité absolue sur leurs systèmes anti-aériens.

  4. En 1981, les Israéliens avaient mené avec succès un raid contre un réacteur nucléaire en construction en Irak (Opération Opéra). Ils avaient utilisé à l’époque des F-15 et des F-16 et avaient survolé les espaces aériens jordanien et saoudien.

    Je ne vois pas pourquoi 38 ans plus tard, ils ne seraient plus capable de mener un tel raid surtout avec des F-35 qui est l’héritier des F-16.

    • Vous savez que l’opération Opéra est citée dans l’article. Je ne vois pas pourquoi vous le citez de nouveau, à moins que vous ne l’ayez pas lu en entier.

  5. Cette opération est une opération lointaine avec survol de territoires hostiles, de ce fait, cela a mobilisé de nombreux avions: ravitaillement en vol, appui aérien d’accompagnement, contre mesures, récupération éventuelle des équipages au cas (avion tactique ou hélico).
    De plus, côté diplomatique il est évident que des autorisations aient été données.
    Il en est de même côté américains.
    Certes, les F35 ont réalisés la finalité de la mission, mais avec un support aérien conséquent

  6. Ce qui me saute aux yeux en lisant l’article, c’est la phrase : » Il semble qu’ils aient pénétré l’espace aérien irakien en demeurant à très basse altitude, afin d’être le plus invisible possible vis à vis des stations radars du régime mais également des AWACS de la coalition internationale qui patrouillent fréquemment dans la zone. » De deux choses l’une, soit les AWACS sont inopérants, ce dont je doute, soit les appareils ont été bien repérés et ont bénéficié d’une aide « passive » de la part de la coalition internetionale.

  7. Oui tout cela est bien possible effectivement. On ne sait pas exactement quel jeux jouent l’Arabie Saoudite, les Russes. ….Pas vu , pas pris. Ou tout cela arrange bien tout le monde, qu’Israël fasse le boulot. Il y a des jeux d’alliance qui sont difficiles à comprendre.

  8. Pour arriver en Irak, il y a la Jordanie ou l’Arabie saoudite a survoler avec des ravitos. Donc il est certain que f-35 furtifs ou non la force de frappe a été repérée.

  9. Que nous le voulions ou pas, le F35 est invisible et donc invincible !
    Se méfier de l’eau qui dort mais aussi des fers à repasser hé hé hé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom