Les partenaires de la victimes ont eu les bons gestes et semblent lui avoir sauvé la vie. Ce jeudi 1er août 2019 un plongeur de 54 ans a connu un accident de décompression alors qu’il pratiquait son sport au large de Dieppe en Seine-Maritime. Les équipes de secours sur place ont demandé le renfort de l’hélicoptère de la Sécurité Civile Dragon 76 afin de l’héliporté vers un hôpital parisien. Il s’agissait alors de combler les carences matériels de la région.

C’est en après-midi que l’accident de plongée sous-marine a eu lieu. Pour une raison encore inconnue ce plongeur quinquagénaire a subi une décompression, un accident qui peut très vite mettre sa vie en péril. Ses partenaires l’ont immédiatement ramené sur la plage tout en prévenant les secours. Des équipes du service départemental d’incendie et de secours de Seine-Maritime (ou SDIS 76) et du SAMU 76 se sont rendues sur place pour prendre en charge la victime.

Devant la gravité de son atteinte et en raison de l’absence à proximité d’un caisson hyperbare permettant la décompression sous surveillance médicalisée il a été décidé de demander l’assistance de la Sécurité Civile. Depuis Le Havre, à un peu moins de cent kilomètres de là, l’Eurocopter EC-145 jaune et rouge prenait les airs. Dragon 76 est en effet le seul hélicoptère capable d’évacuer la victime dans les meilleurs délais vers une structure hospitalière adaptée.

Et pour se poser aux abords de la plage de galets, aucun problème. La ville possède une DZ toute désignée : les immenses pelouses du front de mer. C’est là que tous les ans au mois de septembre, depuis 1980, se déroule le célèbre Festival international de Cerf-Volant de Dieppe. Autant dire qu’un EC-145 jaune et rouge y passe (presque) inaperçu.

La région normande n’ayant aucun caisson hyperbare, malgré ses 603 kilomètres de littoral et ses nombreux spots de plongée sous-marine, il fallait alors se décider entre trois destinations possibles : Brest, Lille, ou Paris. Toutes étaient alors dans le rayon d’action de Dragon 76. Et c’est la solution de facilité, sans aucun doute la meilleure, qui a été choisi par les médecins du SAMU 76 : l’Île-de-France. C’est l’hôpital parisien de Garches dans les Hauts-de-Seine qui a été sélectionné. Il se trouvait à environ quarante-cinq minutes de vol.

Un vol qui s’est d’ailleurs déroulé sans encombre. L’hôpital Raymond Poincaré de Garches reçoit fréquemment des hélicoptères sanitaires puisqu’il traite par ailleurs les victimes polytraumatisées de nombreux accidents de voie publique. Et pas uniquement en provenance d’Île-de-France. Une fois la mission terminé l’équipage de la Sécurité Civile a pu rejoindre sa base havraise.

Une actualité qui illustre encore le quotidien des hommes et des femmes de la Sécurité Civile. Pour une intervention de Dragon 76 que nous médiatisons (à notre tout petit niveau) il y en a des dizaines chaque jour qui se font dans la plus totale indifférence. Sauf bien sûr pour celles et ceux qui sont ainsi sauvés.

Photo © SDIS 76.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom