Boeing 707

Fiche d'identité

Appareil : Boeing 707
Constructeur : Boeing Company
Désignation : 707
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante : Dash 80, KC-707
Mise en service : 1958
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions : Avion de transport de personnels et de fret, ravitaillement en vol, reconnaissance et guerre électronique.

Sommaire

“ L'avion de ligne favori des militaires ”

[themoneytizer id="3866-19"]

Histoire de l'appareil

Les liens entre aviation commerciale et militaire sont beaucoup plus resserrés qu’on pourrait le croire, vu de l’extérieur. Mais ils vont plutôt dans un seul sens, en effet les avions militaires peinent à trouver des débouchés civils. Plusieurs types d’avions civils ont réussi à s’implanter durablement sur le marché de la défense à l’image des avions d’affaire et/ou de ligne. Dans ce second cas un des exemples les plus criant est sans aucun doute le quadriréacteur Boeing 707.

Au début des années 1950 les ingénieurs et dirigeants de Boeing décident de lancer la constructeur d’un avion de ligne quadriréacteur destiné à des vols transatlantiques sans escale. L’idée est alors de faire concurrence au De Havilland DH.106 Comet britannique. Le programme reçoit la désignation de Boeing 367-80 ou Dash 80.
Le programme est alors jugé ultra-prioritaire pour la direction du constructeur de Seattle, d’autant que le Pentagone commence déjà à s’y intéresser.

Les travaux se déroulent assez rapidement, en raison notamment d’un accord signé avec le motoriste Pratt & Whitney afin d’obtenir son JT3C d’une poussée unitaire de 4536 kg chacun. Et clairement le Boeing 367-80 prend des airs particulièrement modernes avec son aile basse en flèche, son usinage tout métal, et son cockpit triplace.
Finalement ce prototype réalise son premier vol le 15 juillet 1954 sous l’immatriculation civile N70700. Très rapidement l’avion impressionne par sa modernité, notamment face à l’architecture de l’avion britannique. D’autant qu’il n’a aucun autre concurrent, y compris en Union Soviétique.

Dès la fin de cette première phase d’essais en vol le programme du Dash 80 se scinde en deux machines : le Boeing 707 à vocation commerciale et le Boeing 717 destiné à l’US Air Force. Ce dernier entrera finalement en service sous deux versions différentes : le C-135 Stratolifter et le KC-135 Stratotanker. Et bien sûr tous les avions qui en découlent…
Le Boeing 707 doit désormais être finalisé par les ingénieurs et techniciens afin de rendre le Dash 80 apte à devenir un succès commercial. Et finalement il vole pour la première fois le 20 décembre 1957 et entre en service en octobre de l’année suivante au sein de la PanAm.

Et dès 1960 le Boeing 707 devient l’avion de ligne par excellence, le long-courrier capable de relier Londres ou Paris à New York ou Montréal sans escale, le tout en à peine moins de huit heures. Et forcément les commandes affluent, et pas uniquement des États-Unis. Des Boeing 707 volent désormais sous les livrées d’Air France, d’Air India, ou encore de Qantas. Même quelques compagnies du bloc de l’est en achètent à l’image de Tarom en Roumanie ou encore de JAT en Yougoslavie.

Forcément l’avion ne tarde pas à attirer les clients militaires, d’abord comme machine de transport de personnels et de hautes personnalités. Mais surtout très vite des modifications sont apportées à des machines, souvent de seconde main, afin de les transformer en poste de commandement aéroporté, en ravitailleurs en vol, ou encore en plateforme de reconnaissance électronique et de contre-mesures.

C’est ainsi que des Boeing 707 volent ou on volé sous les cocardes allemandes, angolaises, argentines, australiennes, béninoises, canadiennes, chiliennes, colombiennes, égyptiennes, espagnoles, indiennes, indonésiennes, iraniennes, israéliennes, italiennes, marocaines, népalaises, pakistanaises, paraguayennes, philippines, portugaises, roumaines, saoudiennes, sud-africaines, et vénézuéliennes.

Parmi les avions les plus intéressants on retrouve les avions israéliens localement baptisé Re’Em et utilisés à la fois comme ravitailleurs en vol et comme poste de commandement aéroporté à long rayon d’action. Ces avions sont d’ailleurs d’anciens appareils commerciaux rachetés auprès de compagnies aériennes américaines et européennes comme Continental Airlines ou encore Sabéna. Heyl Ha’Avir a utilisé une vingtaine de Boeing 707 de cinq versions différentes.
Le retrait des derniers avions israéliens n’est pas annoncé avant au moins 2022-2023.

Quelques exemplaires de ravitaillement en vol, notamment ceux vendus à l’Australie ou à l’Iran ont reçu une fausse désignation militaire de Boeing KC-707. Quelques exemplaires ont ensuite été transformés aux États-Unis et au Royaume Uni pour des pays comme l’Argentine, le Canada, ou encore l’Italie.

Mais surtout le Boeing 707 a servi de base de travail pour la conception de nombreux avions militaires très différents comme les Boeing E-3 Sentry et E-6 Mercury, ou encore I.A.I. Phalcon pour ne citer qu’eux. Des machines issues de l’avion de ligne et qui volent donc désormais sous cocardes notamment américaines pour des missions n’ayant rien à voir avec le transport de passagers ou de fret sur palettes.
Le Boeing 707 a donné naissance à la fin des années 1960 à une version à fuselage raccourci désigné Boeing 720 qui aura finalement été un succès très mitigé.

Plus de cinquante-cinq ans après l’entrée en service du premier exemplaire le Boeing 707 n’est guère plus un avion de ligne, trop bruyant, trop gourmand en carburant, et finalement inadapté au marché actuel. Par contre il demeure une excellente plateforme militaire pour nombre de forces aériennes de moyenne importance.
Quelques exemplaires sont d’ores et déjà la possession de musées aéronautiques, un peu partout dans le monde généralement sous livrée civile.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER

Photos du Boeing 707

Caractéristiques techniques

Modèle : Boeing 707-320B en version transport de personnels.
Envergure : 43.41 m
Longueur : 46.61 m
Hauteur : 12.93 m
Surface alaire : 279.60 m2
Motorisation : 4 turboréacteur Pratt & Whitney JT3D-3
Puissance totale : 4 x 8165 kgp.
Armement : aucun
Charge utile : Jusqu'à 188 passagers.
Poids en charge : 151320 kg
Vitesse max. : 1010 km/h
Plafond pratique : 11850 m
Distance max. : 5700 Km à masse maximale.
Equipage : 5
[...] Passez dans le comparateur...

Profil couleur

Profil couleur du Boeing 707

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Boeing 707
Fiche éditée par
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
Facebook
Twitter
Pinterest
Email
Print

Vidéo du Boeing 707

Retrait du service des Boeing 707 de l'Ejército del Aire.