Les parkings de cette implantation de l’Air Force Reserve Command se sont donc remplis d’aéronefs très inhabituels. Depuis ce dimanche 1er septembre 2019 les installations de Maxwell AFB en Alabama accueillent les hélicoptères de combat naval MH-60R Seahawk évacués de NAS Jacksonville pour cause d’ouragan Dorian. Un ballet de voilures tournantes très surprenant pour les riverains de cette base plus habitués à voir évoluer quelques avions-cargos. Les appareils de l’US Navy devraient y demeurer plusieurs jours encore, le temps que la météo se calme en Floride.

En attendant donc les presque 400 000 habitants de l’agglomération de Montgomery doivent s’habituer à voir évoluer ces étranges machines. Car en temps normal Maxwell AFB accueille moins de dix avions-cargos. Il s’agit des huit Lockheed C-130H Hercules du 357th Airlift Squadron qui forment l’ossature de cette unité de transport de réservistes. Il ne décolle ou n’atterrit rarement plus de deux ou trois de ces quadrimoteurs à turbopropulseurs par jour sur la base.

Aussi désormais les dizaines de Sikorsky MH-60R Seahawk qui ont été promptement évacués de NAS Jacksonville viennent troubler la quiétude des habitants de cette grosse ville du vieux sud américain. Même si quelques vols d’entraînement ont bien été programmés par l’US Navy le Pentagone a fait savoir aux autorités locales qu’il avait donné l’ordre de les réduire au strict minimum. Les militaires américains veulent éviter une fronde des riverains peu enclins à voir leur tranquillité compromise par ces bruyants aéronefs.

Initialement il était prévu que les hélicoptères soient stationnés dans des hangars en durs. Ils sont finalement remisés sur une partie quasi désaffectée du tarmac de Maxwell AFB, en témoignent les nombreuses touffes d’herbes qui le jalonnent et la dégradation généralisée de son revêtement de sol. Pour autant ces machines seront bien plus au sec sur ce terrain d’aviation que si elles étaient restées en Floride où doit passer l’ouragan, désormais rétrogradé en catégorie 2 mais toujours très destructeur car particulièrement lent.

Des hélicoptères Sikorsky MH-60R Seahawk à perte de vue sur le tarmac de Maxwell AFB.

Les prévisions de l’US Navy annoncent que les hélicoptères embarqués devraient demeurés à Maxwell AFB jusqu’au weekend prochain. Tout dépendra en fait de l’impact réel de Dorian sur les installations de NAS Jacksonville.

Photos © US Navy.

Publicité

1 COMMENTAIRE

  1. Ah , ça doit être quelque chose de spectaculaire à voir ! La seule et unique fois où j’ai pu voir un gros déploiement d’hélicoptères, c’était dans les années 80 sur la base 709 de Cognac, lors des manoeuvres Moineau Hardy (Kekker Spastz en allemand ). Ces hélicoptères venaient de Pau du 5ème RHC et de Dax aller en Allemagne . Ils ont refait du pétrole à Cognac, puis sont répartis en plusieurs vagues. Que des Pumas et des Gazelles, mais quel beau spectacle pendant 2 heures environ. Et puis j’ai eu l’occasion de voir passer 2 gros hélicoptères américains l’année dernière qui allaient à Cazeaux pour faire des exercices avec l’escadron 1/67 Pyrénées. Ils ont survoles la côte Royannaise, ont traversé l’estuaire de la Gironde et direction Soulac et la côte landaise. Je crois que vous aviez fait un article là dessus. C’était en novembre 2017 ou 2018. J’ai eu la chance de les voir repasser dans l’autre sens la semaine suivante. Ils ont survolé l’embouchure de la Seudre et ont mis le cap sur Rochefort sur mer. Ils regagnaient l’Angleterre. D’ailleurs cet escadron à depuis quitté le Royaume-Uni pour l’Italie. Il me semble que vous en aviez parlé dans un de vos articles.
    Je n’en ai plus revu dépuis, et pourtant j’habite maintenant pas loin de Royan au bord de la mer et j’ai une belle vue sur l’estuaire de La Gironde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom