L’information a été officiellement confirmée par les états-majors britanniques et israéliens. Au cours du mois de septembre des avions de combat appartenant à Heyl Ha’Avir participeront à l’édition 2019 de l’exercice international Cobra Warrior organisé par la Royal Air Force. Même si on ignore aujourd’hui la nature exacte de ces avions leur simple présence en Angleterre sera un évènement. À n’en pas douter nos amis spotters vont se régaler.

Déjà depuis quelques années l’aviation israélienne cherche à sortir de l’enclavement internationale où elle se trouve depuis plusieurs décennies. On se souvient de sa participation en 2016 à l’exercice international Red Flag dans le Nevada où ses avions de combat Lockheed-Martin F-16I Sufa avaient été opposés à des appareils américains et européens. L’occasion pour les pilotes israéliens de se confronter au professionnalisme de forces aériennes de pays amis. Et donc pour eux la possibilité de progresser dans leur maîtrise de l’espace aérien.

Depuis l’annonce de la participation d’Israël à Cobra Warrior 2019 les rumeurs sur la venue de Lockheed-Martin F-35i Adir vont bon train. En effet dans l’état hébreu beaucoup soulignent que la Royal Air Force est une des rares forces aériennes au monde à aligner également des Lightning II, dans son cas ce sont actuellement des F-35B à décollages et atterrissages très courts voire verticaux.
Pour autant il n’est pas impossible que des jets plus traditionnels comme les chasseurs McDonnell-Douglas F-15C/D Baz 2000 ou encore les chasseurs-bombardiers Boeing F-15I Ra’Am fassent le voyage.

Ce qui est sûr c’est que durant cet exercice les pilotes israéliens pourront s’exerce face à l’ensemble de leurs homologues britanniques, et non uniquement à ceux volant sur avion de combat. La Royal Air Force engage en effet généralement une très grosse partie de son arsenal aérien dans Cobra Warrior. Ainsi ont volé durant les exercices précédents des avions aussi différents que des AWACS, des avions de reconnaissance, et bien évidemment des ravitailleurs en vol.
Mais surtout ils s’opposeront à l’Eurofighter Typhoon FGR Mk-4, c’est à dire un des tout meilleurs avions de combat actuellement en dotation dans le monde. Rien que pour ça ils auront mérité le voyage.
Il faut signaler qu’au cours des éditions précédentes les pilotes de Sa Majesté s’étaient opposés par exemples à leurs collègues allemands, italiens, ou encore saoudiens.

Il existe dans ce genre d’exercice une forme de réciprocité. C’est ainsi que l’an prochain des pilotes de la RAF participeront en Israël à l’exercice aérien Blue Flag 2020. Il y a deux ans le Royaume Uni y avait bien envoyé des personnels mais uniquement comme observateurs, les pilotes britanniques n’ayant alors aucune autorisation pour survoler le territoire de l’état hébreu. Il semble bien que les choses changent.

Bien évidemment à la fin de l’été nous reviendrons sur cet évènement outre-Manche. Nous saurons alors quels avions frappés de l’étoile de David irons se poser à RAF Coningsby dans l’est de l’Angleterre.

Photo © Heyl Ha’Avir.

Publicité

4 COMMENTAIRES

    • Le convoyage se fera, selon toutes vraisemblances, par les airs. Quant à savoir si des Rafale seront présent, rien n’est moins sûr puisque rien n’indique que l’Armée de l’Air soit invitée. Quand aux frais sur place ils sont évidemment à la charge de l’organisateur, en l’objet le ministère britannique de la défense.

  1. Réponse à mach 2 !!
    Par les airs oui mais quel trajet ? Survol de quel pays ? Des escales ou bien des ravitaillements en vol ? Et qui fournit les avions ravitailleurs ? Une idée du budget (GB et Israël) ?
    Désolé mais c’est le samedi des ?

    • Dites vous bien que toutes ces questions actuellement ne sont pas connues, ou alors elles sont encore considérées comme confidentielles et risquent fortement de le rester encore de nombreux mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom