La situation d’urgence que connait actuellement le nord-ouest de l’Albanie est quelque peu passé sous silence en France, pourtant la détresse sur place est réelle. Et en l’espace de 24 heures trois avions ont été affrété par le ministère des affaires étrangères pour déployer une centaine de sauveteurs spécialisés dans ce genre d’opérations. Les Français ne sont pas les seuls sur place, l’entraide européenne se met peu à peu en place après ce séisme de magnitude 6.4 sur l’échelle ouverte de Richter. Les dégâts y sont considérables et d’ores et déjà on compte une trentaine de mort et des centaines de sinistrés.

Milan 74 juste avant son départ vers l’Albanie.

À peine la terre avait t-elle tremblée ce mardi 26 novembre 2019 au petit matin, dans la région albanaise de Durrës, que le gouvernement albanais demandait l’aide internationale. Ce pays jadis placé sous le joug soviétique est en effet un des plus pauvres d’Europe. Et très vite les partenaires européens ont répondus positivement, dont dans les premières heures la France. En effet extrêmement rapidement l’équipe de reconnaissance et d’évaluation de l’UIISC7, l’Unité d’Instruction et d’Intervention de la Sécurité Civile de Brignoles dans le Var, se rendait sur place à bord d’un des Beechcraft Super King Air 200 de la Sécurité Civile. Ces experts spécialistes ont permis au ministère de l’intérieur de préparer un déploiement d’envergure tout en amenant leur savoir-faire au profit des services de secours locaux.

Quelques heures plus tard, en fin de journée quarante-quatre de leurs collègues accompagnés de chiens de recherches et de sauvetages les rejoignaient à bord d’un avion de ligne spécialement affrété pour l’occasion. Un biréacteur commercial Boeing 767 appartenant à la compagnie charter britannique TUI Airways décollait de l’aéroport de Marseille Marignane à destination de celui de Tirana, la capitale albanaise.
Ces hommes et ces femmes sont spécialisés dans ce type de sauvetage, l’UIISC7 ayant pour vocation les opérations en catastrophes naturelles parmi lesquels les séismes tiennent une place à part. Une partie de ces personnels était d’ailleurs en Ardèche quelques jours auparavant en soutien des populations locales sévèrement touchés par un tremblement de terre survenu ce 11 novembre 2019. D’autres étaient dans leur département du Var suite aux inondations. Mais désormais c’est en Albanie qu’ils tentent de sauver des vies.

Et ce mercredi 27 novembre 2019 au matin le Bombardier Dash 8 de la Sécurité Civile porteur de l’immatriculation F-ZBMD et de l’indicatif Milan 74 prenait à son tour les airs. À son bord une équipe de cinquante sauveteurs composée de sapeurs-pompiers de la zone sud et de marins-pompiers de Marseille. Cet avion que l’on connait généralement comme bombardier d’eau assure également des missions de transport quand la saison des feux de forêt marque une pause. Son rayon d’action lui permet de rejoindre sans encombre l’Albanie.

Le Boeing 767 de TUI Airways quelques minutes avant son décollage vers Tirana.

Sur place les Français ne sont pas seuls. Britanniques, Croates, Grecs, Italiens, Kosovars, Roumains, Serbes, et Suisses sont également à pied d’œuvre. La Grèce notamment a déployé un Lockheed C-130H Hercules spécialement adapté aux missions d’évacuation sanitaire lourde. Dans le même ordre deux Alenia C-27J Spartan II roumains assurent des rotations de soutien. Un hélicoptère de sauvetage Agusta-Bell AB-412EP a été envoyé sur zone par les pompiers italiens.

Photos © Direction de la Sécurité Civile.

Publicité

4 COMMENTAIRES

  1. Je me rappel que c’était un des critères d’achat du Q400 cette polyvalence qui lui permet de pouvoir déployer du personnel.

    Bon courage à eux et aux habitants touchés :-/

    • C’est bien un 767, la rectification a eu lieu Dimitri. Et les commentaires de nos trolls adeptes du bashing bête et méchant comme ce strider-on (qui me fait bien penser à nos ex-dutertre et jade) ont été modéré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom