La force aérienne allemande sera la première utilisatrice militaire du biréacteur européen de nouvelle génération. C’est au premier trimestre 2020 que l’avionneur Airbus Group doit livrer à la Luftwaffe son premier A350XWB sur un total de trois machines commandées. Avec cet avion elle fait le choix du nec plus ultra des avions de ligne pour ses missions de transport prioritaire, les appareils étant livré au standard Airbus Corporate Jet. Ils doivent à terme remplacer deux modèles différents d’avions, déjà produits par le même constructeur.

C’est en mars de cette année que le Bundeswehr a officialisé le contrat avec Airbus autour de ces trois biréacteurs A350. Si le premier est attendu pour février 2020 les deux autres doivent s’échelonner jusqu’à fin 2021. À cette époque ils seront parmi les avions de ligne en service militaire parmi les plus modernes de la planète, ex-æquo avec les rares forces aériennes utilisant le Boeing 787 Dreamliner. Les deux avions sont au même niveau de concurrence au sein des forces aériennes, sauf qu’à aucun moment l’Allemagne n’a envisagé de mettre en service l’avion conçu à Seattle. Elle reste profondément attaché à l’avionneur européen.

Ces trois Airbus A350 voleront au sein du FBS BMVg, pour Flugbereitschaft des Bundesministeriums der Verteidigung, l’unité de la Luftwaffe en charge des missions de transport prioritaire. Ils y remplaceront trois avions de deux modèles : l’Airbus A310-300 codé 10+23 (voir photo ci-dessus) et les Airbus A340-300 codés 16+01 et 16+02. Ces deux derniers modèles sont plus particulièrement utilisés pour le transport de la chancelière allemande ou des membres de son gouvernement.
Une fois ces trois avions de nouvelle génération en service ils voleront aux côtés d’un autre Airbus récemment acquis, l’A321-200 15+04 acheté de seconde main auprès de la compagnie aérienne nationale Lufthansa.

Avec une telle flotte aussi moderne la Luftwaffe risque bien de ringardiser les autres avions de transport prioritaire en service en Europe, et notamment l’actuel A330 Cotam Unité de l’Armée de l’Air. Pourtant cet avion est loin d’être vieux, il est en outre très polyvalent. Mais face à des avions comme les A321 et A350 il accuse son âge, ou tout du moins celui de sa conception.

Photo © Wikimédia Commons.

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. Il faut dire qu’en Allemagne ces avions étaient attendus après la polémique de l’année dernière où les avions tombaient en panne les uns après les autres ou cloué au sol et avait même obligé la chancelière Angela Merkel de prendre un avion commercial pour se rendre au G20.

  2. Exactement : je crois que c’est aussi le ministre des affaires étrangères qui est resté en rade en Afrique et qui disait qu’avec ce souci, la « Deutsche Qualität » en prenait un sacré coup… Ils ne vont pas les regretter, ces A340, je pense.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom