L’avion de patrouille maritime n’est pas encore sur le sol britannique qu’il vole déjà sous les couleurs de la Royal Air Force. Ce jeudi 31 octobre 2019 l’aviation de Sa Majesté a réceptionné le premier de ses neuf Boeing P-8A Poseidon commandés il y a quatre ans. Pour l’instant cet avion est stationné aux États-Unis où il sert à la formation des pilotes, équipages, et mécanos britanniques. Il devrait rejoindre la base écossaise de RAF Lossiemouth au cours du printemps prochain.

En fait ce premier Boeing Poseidon MRA.1 n’a rien d’un inconnu pour nos lecteurs : nous vous l’avions présenté cet été lors de son premier vol. À l’époque il n’était pas encore vraiment britannique puisqu’il volait encore sous une immatriculation civile américaine. C’est désormais du passé, l’avion appartient bel et bien à la Royal Air Force. Et c’est sous son code tactique ZP801 qu’il vole désormais.

D’ici à ce qu’il arrive en Écosse, son futur home sweet home, le biréacteur de patrouille maritime est stationné à NAS Jacksonville en Floride. Il vole aux côtés des P-8A Poseidon de l’escadron VP-30 de l’US Navy qui forment les équipages et mécaniciens britanniques depuis maintenant plusieurs semaines. Les femmes et les hommes de la Royal Air Force sont intégrés, comme leurs collègues australiens et indiens, au cursus de formation de la patrouille maritime américaine. Seuls leurs uniformes et leur accent trahissent leur nationalité.

À partir de mai 2020 ce premier Boeing Poseidon MRA.1 rejoindra sa futur base de RAF Lossiemouth en Écosse. Là il deviendra le premier avion à intégrer le «nouveau» N°120th Squadron. Réactivée en avril 2018 cette prestigieuse unité était en sommeil depuis mars 2010 et la mise en retraite de son dernier quadriréacteur BAe Nimrod MR.2. Avant cela elle participa notamment durant la Seconde Guerre mondiale à la protection du littoral britannique au sein du Coastal Command. Le N°120th Squadron volait alors sur des quadrimoteurs Consolidated Liberator GR Mk-I de facture américaine.

Désormais c’est surtout le contrôle du trafic maritime mondiale en mer du Nord et en Atlantique nord qu’assureront les équipages de cette unité. Leur Boeing Poseidon MRA.1 pourront également protéger l’environnement et le littoral. La traque des submersibles ennemis ne sera pas bien loin, la Russie utilisant souvent ces eaux froides pour faire évoluer ses sous-marins.

Photo © UK Ministry of Defence.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom