Les quatre-vingt-neuf passagers et membres d’équipage en ont été quittes pour une bonne frayeur. Ce vendredi 8 novembre 2019 en après-midi un avion de ligne Airbus A321 réalisant une liaison intérieure indienne a vu un de ses réacteurs exploser après avoir percuté une volée d’oiseaux. Rapidement dérouté vers un aéroport du centre du pays le biréacteur commercial a pu se poser sans encombre. Une enquête est néanmoins ouverte par les autorités aéronautiques indiennes.

C’est à 17 heures 07 (en heure locale) que l’Airbus A321-200 a décollé de l’aéroport de Bhubaneswar dans l’est de l’Inde à destination de Mumbai sur la côte ouest du pays. Immatriculé VT-PPT il réalisait le vol AI670 pour le compte de son propriétaire Air India.
Au bout d’une quarantaine de minutes de vol l’équipage ressent comme de fortes turbulences tandis que des passagers signalent des flammes sur une des ailes de l’avion de ligne. L’un des deux réacteurs de l’appareil vient d’exploser.

Immédiatement le contrôle aérien indien décide de dérouter le vol AI670 vers l’aéroport régional de Raipur. À bord les passagers, majoritairement des Indiens se rendant en weekend dans la mégapole de Mumbai, sont paniqués malgré le réconfort des personnels navigants commerciaux.
Sur le tarmac de l’aéroport tout est paré pour les recevoir, les services d’urgence ont déployé leur camions d’incendie tandis que les ambulances sont rangées sur les taxiways.

Dans le poste de pilotage c’est pourtant le grand calme. Le commandant de bord, à la manœuvre pose le train d’atterrissage sur une piste totalement dégagée. Par chance la météo est de son côté, le vent est quasi nul. Une fois l’Airbus A321-200 immobilisé au sol les toboggans d’urgence sont déployés et les passagers évacuent l’avion sous l’œil attentif des soldats du feu qui orientent leurs canons à mousse vers l’aile endommagée.
Et très vite les responsabilités sont pointées : des plumes et des restes de chair animale jonchent ce qui reste du réacteur franco-américain CFM56.
Une fois encore le péril aviaire a mis en danger un avion commercial !

Désormais l’avion est remisé pour plusieurs jours, en attente d’inspection en profondeur par l’aviation civile indienne. Mais déjà beaucoup en Inde soulignent le très grand sang froid de l’équipage, autant dans le cockpit qu’en cabine. Ce qui a certainement permis qu’il n’y ait aucun blessé dans cet incident.

Photo © Keypublishing.

Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom