Même si cela a visiblement été intense à bord du porte-avions américain il existe sans doute un goût d’inachevé pour celles et ceux qui y ont participé. Le Pentagone a annoncé ce jeudi 6 février 2020 la fin de la campagne d’essais à la mer de l’USS Gerald R. Ford et de sa fameuse catapulte électromagnétique. Cinq modèles d’avions ont ainsi été testés lors de phase de catapultage et d’appontage. Une mission qui s’est déroulée en Atlantique nord.

En fait la fin de cette campagne d’essais à la mer du porte-avions USS Gerald R. Ford remonte en réalité au 31 janvier 2020. Mais c’est une semaine après que l’US Navy l’a annoncé. Et selon le Pentagone cette fois elle est concluante. Les modifications apportées à l’EMALS (pour Electro-Magnetic Aircraft Launch System) ont semble t-il porté leurs fruits. Cette catapulte électromagnétique a permis ainsi de lancer cinq modèles d’avions sans encombre : deux à turbopropulseurs et trois à réacteurs.

C’est donc ainsi que les essais se sont déroulés avec des Boeing EA-18G Growler, Boeing F/A-18E/F Super Hornet, Grumman C-2A (R) Greyhound, McDonnell-Douglas T-45C Goshawk, et Northrop-Grumman E-2D Hawkeye. Et ce de jour comme de nuit, par belle autant que mauvaise mer, les catapultages et appontages s’enchaînaient. Le puissant navire de guerre a même eu à affronter une tempête hivernale, obligeant les équipages et leurs avions à faire une pause d’une vingtaine d’heures.

Pourtant un absent s’est fait remarqué. Aucune qualification n’a été réalisée sur un Lockheed-Martin F-35C Lightning II. Cet avion doit pourtant servir à bord du porte-avions dès l’entrée en service de ce dernier. Le fait qu’il n’ait pas été testé soulève beaucoup de questions auxquelles il faudra qu’en temps et en heures le Pentagone sache répondre.

T-45 Goshawk à l’appontage durant la campagne d’essais.

Désormais l’US Navy doit décider si elle lance la première croisière opérationnelle de ce tout nouveau porte-avions. Ou si elle décide de réaliser de nouveaux essais à la mer. Pour mémoire l’USS Gerald R. Ford est le premier bâtiment de sa classe. Ce n’est pas tous les jours que la marine américaine innove à ce point, laissons-lui le temps de développer consciencieusement son navire.

Photos © US Navy.

Publicité