À son tour l’armée polonaise fait le choix de l’AH-64E Guardian.

La Pologne continue de gommer petit à petit la présence des aéronefs d’origine soviétique et russe dans son arsenal. Et désormais ce sont les vingt-huit hélicoptères de combat Mil Mi-24 Hind qui sont appelés à disparaitre dans le cadre du programme Kruk. Leur remplaçant est désormais est connu : le Boeing AH-64E Guardian américain. Par contre Varsovie a véritablement créé la surprise quant au nombre d’exemplaire qu’elle achète.

Honnêtement une victoire de l’industrie aéronautique américaine dans ce contrat n’a rien de surprenant. D’abord parce que l’Airbus Helicopters Tiger Mk-3 n’existe que sur le papier et que le Leonardo AW.249 n’en est qu’à ses premiers essais en vol. Ensuite le TAI T129 Atak n’est pas vraiment taillé pour un pays comme la Pologne mais plus pour des pays émergents. Et ensuite, voire surtout, parce que celle-ci s’est peu à peu inféodée au maximum aux États-Unis pour ses acquisitions de matériel militaire. La compétition s’est donc avant tout jouée entre le Bell AH-1Z Viper et le Boeing AH-64E Guardian. Et dans un tel cas elle ne peut que tourner à l’avantage du descendant du fameux McDonnell-Douglas AH-64 Apache tant son avionique et son armement en font la machine idéale pour bien des forces aujourd’hui.

S’il a été conçu au départ pour répondre à une volonté de plus grande flexibilité d’emploi de l’US Army l’AH-64E Guardian a su conquérir de nouveaux marchés en s’imposant par exemple en Arabie-Saoudite, en Corée du sud, aux Émirats Arabes Unis, en Inde où il remplace également le Mi-24 Hind soviétique/russe, en Indonésie, au Maroc, au Qatar, et à Taïwan.
La Pologne va donc devenir son premier client export européen. Sur notre vieux continent des possibilités de vente sont désormais envisagées avec le Danemark et la Grèce. Auprès de cette dernière il s’agirait de remplacer les AH-64A Apache en service depuis la fin des années 1980.

Pour autant la décision polonaise a créé une véritable surprise. Non pas donc sur la nature de l’hélicoptère de combat vainqueur du programme Kruk mais sur le nombre de machines commandées. On attendait une commande aux alentours de trente à trente-deux machines ce sera finalement quatre-vingt-seize ! Une explosion du nombre qui s’explique en partie par le très fort sentiment d’insécurité qui existe en Pologne vis-à-vis de la Biélorussie et de surtout de la Russie. Face à ce péril l’AH-64E Guardian est considéré comme une réponse rassurante et sécurisante. La Pologne ne voulant pas connaître le même sort funeste que l’Ukraine elle augmente ses dépenses militaires, à l’image de sa récente commande de chasseurs légers sud-coréens FA-50 Fighting Hawk.

Si aucun montant n’a été divulgué par Boeing autant que par Varsovie on sait que les premiers exemplaires devraient arriver en Pologne d’ici l’année prochaine. Une rapidité qui s’explique sans doute par le prélèvement sur la chaîne d’assemblage d’un voire de deux lots d’hélicoptères initialement destinés à l’US Army. L’urgence semble donc être le maître mot polonais dans sa volonté d’augmentation de ses capacités militaires.

Photo © US Department of Defense.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

4 réponses

  1. 96 AH-64 c’est un joli nombre. C’est plus crédible que 67 Eurocopter Tigre. J’ai toujours trouvé ce nombre d’exemplaires ridicule pour l’armée française qui se veux une armée de premier rang. L’hélicoptère Tigre plus personne n’en veut, c’est un échec commercial malgré le fait que j’apprécie cette machine. Pire, même l’un de ces acquéreur, l’Australie, les rends.

    1. Un peu comme le Rafale a une époque, du très bon matériel qui ne rencontre pas tout de suite son public…et un gouvernement qui arrose peut-être aussi moins ses clients . Il ne démérité pas pour autant.

    1. Comme vous l’écrivez c’est officieux, ça ne peut donc pas être comptabiliser comme une commande du Guardian. Attendons que les parlementaires berlinois valident cette décision pour la considérer comme officielle.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Blackburn T-4 Cubaroo

L’histoire de l’aviation est jalonnée de machines volantes qui pour bien des raisons ne connurent pas le succès escompté voire pas le moindre succès. Dans

Lire la suite...