C’est un avion mythique né de la démesure d’une équipe d’ingénieurs soviétiques. Après 18 mois d’interruptions pour cause de modernisation l’avion-cargo Antonov An-225 a volé de nouveau, ce mercredi 25 mars 2020. Le plus grand avion opérationnel de l’Histoire réalisait ici un vol d’essais depuis sa base technique proche de Kiev, la capitale ukrainienne. L’une des spécialités de cet avion est le transport de charges hors-normes.

L’avion était en fait immobilisé au technicentre d’Antonov à Hostomel dans le nord de l’Ukraine, à une dizaine de kilomètres de Kiev. C’est là d’ailleurs qu’il est en permanence basé. Et donc durant un an et demi ses ingénieurs et techniciens l’ont profondément modernisé, lui permettant notamment de voler avec des standards de sécurité occidentaux et non plus hérités de l’ex-URSS. Il s’agissait là de la phase deux d’une série de modifications qui avaient été initiées entre novembre 2017 et mars 2018.
L’avionique de l’An-225 notamment a été totalement revue ainsi que les systèmes de protection de l’équipage en cas d’accident. Le poste de pilotage a été repensé de manière à être plus ergonomique qu’auparavant. Il faut dire qu’il datait de l’époque soviétique, une période durant laquelle le «confort de travail» des équipages n’était pas à l’ordre du jour. Ses six réacteurs Progress (ex-Lotarev) D-18T ont été déposés et modifiés dans les usines de JSC Motor Sich. Le motoriste ukrainien les a notamment adapté aux dernières normes environnementales en vigueur dans ce pays.
Les éventuelles traces de fatigue de la structure ont évidemment été gommées.

Ce vol d’essais aura duré deux heures environ et permis à l’avion de réaliser une boucle au départ et à l’arrivée du technicentre de Hostomel. Durant ce temps les ingénieurs d’essais ont pu vérifier que le profond chantier de modernisation avait porté ses fruits. Notamment l’attention était porté sur les transformations réalisées au niveau du cockpit.
L’espace aérien autour de l’avion-cargo avait été dégagé par la force aérienne ukrainienne.

Un second vol d’essais est prévu pour ce samedi 28 mars 2020, mais pourrait être reporté si la météo n’était pas au rendez-vous. Antonov table sur une reprise des vols commerciaux de son mastodonte des airs pour l’été 2020.

Photo © Antonov.

Publicité

11 COMMENTAIRES

  1. Superbe nouvelle ! Ça donne du baume au cœur de voir que ce pays tant balloté est tout de même capable de mener à bien les gros projets de sa pépite industrielle.

  2. Il a été conçu avec un empennage multi dérives pour pouvoir transporter la navette Bourane sur son fuselage, question d’aérodynamisme. Sauf erreur de ma part, cet empennage particulier est aujourd’hui inutile car il ne transporte plus rien de cette manière.

    • C’est aux alentours de l’été 2016 que cette info avait été émise mais finalement les pourparlers entre Pékin et Kiev ont échoué l’année suivante. La fabrication sous-licence chinoise de l’An-225 ne semble donc plus d’actualité.

  3. L’empennage arrière horizontal est une véritable aile, c’est ce que j’avais pu constater lorsque l’AN225 est resté quelques jours à Lyon St Exupéry.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom