C’est l’inquiétude qui règne sur la base navale de Bremerton dans le nord-ouest des États-Unis. Depuis 48 heures le porte-avions USS Nimitz est de retour à quai, ayant été obligé de suspendre sa campagne d’essais à la mer. En cause une avarie jugée suffisamment lourde pour motiver l’interruption immédiate de la mission et son demi-tour. Le Pentagone de son côté se veut rassurant sur la question, tout en demeurant comme souvent assez nébuleux.

Désormais au moindre souci à bord d’un bâtiment de surface l’US Navy ne prend plus de risque : on interrompt tout et on rentre à la maison. Le spectre de l’incendie de l’USS Bonhomme Richard est dans toutes les têtes.
D’autant que l’avarie, l’incident dans le jargon militaire américain, concerne la tranche propulsion du porte-avions.

Or sur l’USS Nimitz comme sur l’intégralité des porte-avions américains, les fameux «super carriers», la dite propulsion est nucléaire. Deux réacteurs à eau sous pression Westinghouse A4W produisant chacun 275 méga-watts de puissance dont 104 pour la seule propulsion du bâtiment. Leur carburant est de l’uranium 235. Autant dire qu’on ne plaisante absolument pas avec cela, les mesures de sécurité sont à prendre très au sérieux.
Pour autant rien ne permet actuellement d’avancer que l’avarie a concerné l’un ou l’autre de ces réacteurs, ou même s’est trouvé à proximité d’eux.

Le porte-avions était en équipage réduit ce samedi 6 novembre 2021 quand il a quitté son quai de la base navale de Bremerton dans l’état de Washington. Seuls deux aéronefs se trouvaient à son bord : des hélicoptères Sikorsky MH-60S Knighthawk chargés aussi bien des mission du quotidien que de la sécurité de proximité du bâtiment lors de ses essais.
Il ne s’agissait pas d’une campagne de grande envergure, l’USS Nimitz ayant seulement reçu des réparations mineures après sa longue campagne à la mer qui s’est terminée en mars dernier. Il avait donc été rendu indisponible durant six mois.
Et c’est en date de ce mardi 8 novembre que l’avarie a été repérée. Immédiatement le pacha a décidé de faire faire un 180° à son navire pour retour à Puget Sound, la zone technique de la base navale. Il y est arrivé dans la journée du mercredi 9 novembre 2021. Désormais les équipes techniques sont au petit soin avec le porte-avions tandis que la police militaire américaine a bouclé le périmètre aux regards.

Rappelons que l’USS Nimitz est le premier porte-avions de sa classe, et surtout le plus ancien actuellement en dotation dans la marine américaine. Il sert depuis mai 1975. Il est donc plus vieux que la majorité des femmes et hommes se trouvant à son bord.
C’est le futur JFK, l’USS John Fitzgerald Kennedy, actuellement en construction qui doit le remplacer à l’horizon 2025-2026. Ce dernier est un navire de classe Gerald R. Ford bien plus moderne. L’USS Nimitz sera alors quinquagénaire.

Photo © US Navy

Publicité

3 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Avec tous ces problèmes le Pacha n’a pas voulu vivre un autre retour vers l’enfer et vivre ce qu’a vécu à l’époque Kirk Douglas !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom