La décision a été annoncée par la compagnie aérienne ce mercredi 20 mai 2020. Avec un peu plus de deux ans d’avance sur le calendrier initial Air France retire du service l’intégralité de ses très-gros-porteurs Airbus A380-800. Ils seront remplacés par des biréacteurs gros porteurs produits aussi bien par Airbus que Boeing. C’est la fin d’une aventure de onze années seulement.

Ce retrait anticipé n’est pas vraiment en soi une très grosse surprise, mais il attriste bon nombre de passionnés d’aviation. La crise sanitaire du coronavirus Covid19 aura donc finalement eu raison de l’Airbus A380-800. Déjà depuis près d’un mois cinq exemplaires étaient stockés en Espagne et en France. Les quatre autres vont sans doute les rejoindre sous peu, à moins qu’ils ne volent sous d’autres livrées. En effet Air France n’était pas propriétaire de tous ses quadriréacteurs très-gros-porteurs. Quatre d’entre-eux appartiennent à une société spécialisée dans la location d’avions de ligne.

L’été dernier Air France avait déjà annoncé la fin de carrière de ses A380-800. Elle était alors prévue pour novembre ou décembre 2022. Mais ça c’était avant le Covid19 et sa crise mondiale qui a lourdement impacté le transport aérien commercial. Désormais les avions très-gros-porteurs comme l’Airbus A380-800 ou encore le Boeing 747-8 n’ont plus la côte, ils ne sont plus rentables.
Selon les économistes de la compagnie la dépréciation de l’A380 aurait fait perdre un demi-milliard d’euros à Air France au cours des derniers mois. Plusieurs experts aéronautiques disaient même depuis le début de l’année qu’aujourd’hui cet avion était devenu un fardeau plus gros pour le transporteur français que le Concorde après son crash. En bon français on appelle cela un gouffre financier.

Alors si les experts financiers se félicitent de ce retrait du service il en est sans doute tout autrement des personnels navigants et des mécanos pour qui l’A380-800 restait un outil de travail précieux, efficace, et finalement agréable. Les passagers aussi regretteront sans doute son confort et la place pour les jambes à bord.
Afin de pouvoir le remplacer efficacement Air France a fait un choix qui semble hyper judicieux : les Airbus A350-900 et Boeing 787-9 Dreamliner. C’est à dire les meilleurs avions de ligne du moment.

L’histoire aéronautique est ainsi faite que des avions de ligne entrent en service et d’autres s’en vont. Quand il s’agit de machines aussi emblématiques que l’A380 cela devient forcément un mini-évènement.
Il n’y a donc plus aucun avion de ligne quadriréacteur en exploitation commerciale sous la célèbre livrée française.

Photo © Olivier Cabaret.

Publicité

14 COMMENTAIRES

  1. J’ai eu la chance de pouvoir y etre passager, grace à Emirates. Et j’avais eu la chance de voler sur le Concorde aussi, grace à BA. Deux symboles européens, deux histoires conjuguées au passé ! Dommage. Pourrait-on voir les A380 vendus d’occasion à des forces aériennes ? Ca aurait de la gueule, en plus de transporter beaucoup de troupes …

  2. Ayant eu la chance de voler de nombreuses fois à son bord, je regretterai le confort, le silence de ce bel oiseau chez Air France… certes, Dreamliner et A350 sont la génération d’après, mais l’a380 à un “je ne sais quoi de plus”.

    Qu’en est-il des autres companies ? Emirates? Quantas? Singapore Airlines ?….

  3. Donc on en fait quoi de tout ces avions d’à peine 11 ans? on les casse, on les jette? Quand on pense au B52 ou au KC 135..?
    Si l’europe de La Défense ne trouve pas un intérêt à ces avions…

    • Quel intérêt de mettre l’Europe de défense dans un sujet ayant pour trait des avions de ligne ? Aucune force aérienne n’ayant jamais eu d’ambition d’acheter de tels avions quand ils étaient neufs je ne pense pas qu’ils vont l’envisager aujourd’hui où ils sont de seconde main. N’importe quel passionné d’aviation qui se soit intéressé un tant soit peu à cet avion sait pertinemment qu’il est inadapté aux demandes des militaires. Donc Dead Weather je vous le redemande : pour l’Europe de Défense sur ce sujet ?

        • Imagination ? Désolé sur ce site nous sommes dans le réel. Après vous pouvez voir les choses comme vous le voulez monsieur ou madame.

    • Il est un peu tôt François pour y répondre. Les A380-800 ont été retiré du service hier seulement. Et puis les quatre avions loués vont revenir à leur propriétaire légitime. Les cinq avions restant verront sans doute leur sort scellé dans quelques semaines quand Français et Néerlandais l’auront décidé. 🙂

  4. Je ne vois hélas que trop bien ce qui attend ces avions…le pilon et la récupération de pièces pour ceux qui viendraient encore à voler. Je rejoins Arnaud sur le sujet du trans port militaire.Qui voudrait entretenir une telle bête pour des vols occasionnels ? L’A 400 M le fait très bien.Dois -je rappeler que pendant la guerre du Vietnam, les américains faisaient partir et rapatrier leurs troupes sur des avions de ligne civils qu’ils louaient pour l’occasion.Quant à la conversion en Freighter, je n’y crois pas trop, les transformations structurelles sur les appareils coûteraient beaucoup trop cher ( percement d’une porte cargo et renforcement des planchers capables de supporter le poids des containers.) Peut être à l’avenir en trouverons nous transformés en bars-restaurants, voire hôtels ( comme c’est le cas à Kennedy Airport aux USA avec un Boeing 707 si j’ai bon souvenir, ex TWA,) le long d’une de nos nationales?

  5. Bien triste nouvelle….
    Cet avion à marqué mon enfance, nous avion (mon grand père et moi) regardé avec émerveillement le premier envol de ce géant des airs. J’ai par la suite travaillé dessus chez Aibus Saint Nazaire, encore une fois émerveillé par son gigantisme.
    C’est surement bête à dire mais c’est vraiment un déchirement de le savoir clouer au sol…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom