C’est ce vendredi 8 mai 2020 que cet exercice inhabituel a eu lieu au large des côtes de Californie. Des pilotes d’hélicoptères de l’US Marines Corps se qualifiait à l’appontage avec leurs Bell AH-1Z Viper et UH-1Y Venom. Jusque là rien d’anormal sauf qu’il ne s’agissait pas de se poser sur un porte-aéronefs ou un bâtiment de commandement mais sur la plage arrière d’un destroyer. Une manœuvre nécessaire même si dans la réalité des faits ces deux modèles d’hélicos servent peu avec ce type de navire.

Pour l’occasion l’US Navy avait mis à disposition des jeunes pilotes à qualifier un de ses navires de guerre parmi les plus récents. Le destroyer lance-missiles USS John Finn est en effet en service depuis seulement juillet 2017. La bâtiment de 155 mètres de long conservait ses deux Sikorsky MH-60R Seahawk de combat naval dans leur hangar durant tout l’exercice. La plage arrière devait être totalement libre afin de permettre aux pilotes de l’US Marines Corps de pouvoir se qualifier aux appontages.

Appontage du Bell UH-1Y Venom sur la plage arrière de l’USS John Finn…

Les deux machines en question, un Bell AH-1Z Viper et un UH-1Y Venom, appartiennent à l’escadron HMLA-169 Viper stationné à MCAS Camp Pendleton dans le sud de la Californie. Toutes deux étaient en configuration d’appui tactique rapproché, c’est à dire avec paniers à roquettes (vides) pour les deux machines. Coup de chance la météo était favorable puisque la mer était calme et la houle quasi absente. Le navire ne tanguait donc quasiment pas, n’ajoutant ainsi pas de difficulté aux pilotes d’hélicoptères.

… puis du Bell AH-1Z Viper.

Un second Bell UH-1Y Venom les accompagnait. Il embarquait deux officiers qui devaient valider les manœuvres d’approche et d’appontage des hélicoptères. Le photographe à l’origine des clichés représentés dans cet article était lui aussi de la partie.

Les deux hélicoptères volent au plus près de du destroyer lance-missiles USS John Finn.

Il faut savoir qu’en temps normal les hélicoptères comme le Venom et le Viper n’opère pas à partir des destroyers lance-missiles de classe Arleigh Burke comme l’USS John Finn. Ils sont plutôt embarqués à bord de navires comme les porte-aéronefs de classe America et Wasp ou bien sur des bâtiments de transport amphibie et/ou de commandement. C’est donc une occasion sans doute unique pour ces jeunes pilotes de pouvoir apponter et décoller depuis des navires très originaux pour eux.

Photos © US Navy.

 

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom