C’est sans aucun doute le plus mythique des actuels chasseurs en service en Russie. Moscou vient de confirmer qu’une nouvelle escadrille avait été mise sur pied sur Mikoyan MiG-31BM. Celle-ci est basée sur la péninsule du Kamtchatka, à la pointe est du pays, au bord de l’océan Pacifique. Beaucoup y voient une réponse à la présence renforcée de l’US Navy dans la région.

Les avions en cours de déploiement depuis le début de ce mois de juillet 2020 appartiennent au 317e Régiment d’Aviation. Il s’agit d’une unité composite. C’est à dire que ce régiment dispose à la fois de moyens de défense aérienne, d’avions de transport tactique, d’avions de patrouille maritime, ou encore d’hélicoptères de soutien et de guerre électronique. Placé sous le commandement des forces aériennes russes il dispose donc d’effectifs et d’aéronefs en provenance de l’aéronavale ou encore des forces terrestres.
Surtout le 317e Régiment d’Aviation alignait déjà douze Mikoyan MiG-31BS.

Sauf que désormais ce sont douze MiG-31BM plus modernes qui sont en cours de déploiement sur la base aérienne de Yélizovo. Située à la pointe sud de la péninsule du Kamtchatka elle partage les installations de l’aéroport international Petropavlovsk-Kamtchatski.
L’une des particularités notables du MiG-31BM est sa capacité à emporter jusqu’à quatre missiles air-air R-37M (ou AA-13 Axehead pour l’OTAN) à très long rayon d’action. Cette arme est capable de frapper n’importe quel aéronef entre 150 et 400 kilomètres de l’avion tireur.

Ce gros chasseur surpuissant est par ailleurs parfaitement adapté aux rigueurs hivernales dans cette région où les températures l’hiver tombent facilement en dessous des -35°C. Il est intéressant de voir que les chasseurs de la classe Sukhoi Su-27 ou Su-35 ne sont que très rarement présents au Kamtchatka malgré le caractère excessivement stratégique de la base de Yélizovo. La marine russe entretient en effet un important arsenal à proximité. Les chasseurs assurent ainsi sa défense aérienne.

Le message est clair. C’est l’US Navy qui dérange la Russie ! La présence des porte-avions américains au large de la zone d’influence de Pékin inquiète au plus haut point à Moscou. Et c’est d’autant plus surprenant qu’à aucun moment les forces américaines dans le Pacifique n’ont daigné porter le moindre intérêt aux forces russes. Il faut dire que la présence à terme de vingt-quatre Mikoyan MiG-31 Foxhound dans la zone Pacifique est l’arbre qui cache la forêt. L’aviation russe a toujours été finalement assez pauvre en chasseurs dans cette région du monde, surtout depuis le début du 21e siècle. Est-ce que cela va changer ? Pas sûr en fait, seul l’avenir nous le dira.

Photo © Keypublishing.

 

Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom