C’est un contrat important pour le constructeur européen. Airbus Helicopters va livrer le tout premier H145 de nouvelle génération à la fondation Norsk Luftambulanse. En Norvège cet appareil assurera donc des missions d’évacuation sanitaire tout en réalisant un retour d’expérience riche en enseignements pour l’hélicoptériste. Actuellement il vole sous l’immatriculation provisoire allemande D-HADV.

En fait entre cet Airbus Helicopters H145 et l’Eurocopter EC-145 dont il est issu il y a de très grosses différences, d’où le concept de nouvelle génération. Et cela dépasse le strict cadre de la désignation. L’avionique d’abord puisqu’il est capable de voler plus facilement de nuit.
Mais surtout il dispose d’un nouveau rotor Blue Edge à cinq pales, développé avec l’aide du DLR allemand et de l’ONERA français, permettant un emport plus important de charge. On parle alors d’environ 80 à 100 kilos de plus. Dans le même temps ce rotor permet une nette diminution des émissions sonores de l’appareil par rapport aux H145 à rotor classique, supérieure à 15%.

La livraison de ce premier H145 de nouvelle génération à Norsk Luftambulanse s’inscrit en fait dans une logique de fidélité entre cette fondation norvégienne de transport sanitaire aérien et Airbus Helicopters. Un lien qui remonte à Eurocopter. En effet onze Eurocopter EC-135P2+/EC-135T3 et neuf EC-145T2 portent ses couleurs.
Les Airbus Helicopters H145 doivent permettre de remplacer les plus anciens appareils, les deux EC-135P2+.

Grâce au retour d’expériences de Norsk Luftambulanse le constructeur européen compte bien disposer d’informations permettant de réaliser des ajustements sur les futurs H145 à rotor cinq pales. L’expérimentation doit durer plusieurs mois et apporter des réponses claires à Airbus Helicopters. Il faut dire que la machine est désormais pleinement considérée comme avant tout destinée aux marchés parapubliques et civils. Une adaptation du rotor Blue Edge au H145M à vocation militaire n’est pour l’instant pas encore annoncée.
En Norvège les hélicoptères sanitaires sont configurés pour un passager sur civière et deux personnels de soins en plus de l’équipage habituel à trois membres. Ce nouveau H145 n’y fait pas exception.

Photo © Airbus Helicopters.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom