On les croyait partis pour de bon, mais ils reviennent ! Les avion de combat Dassault Aviation Mirage 2000C de l’Escadron de Chasse 2/5 Île-de-France vont être de retour sur le théâtre d’opérations contre AQMI, Daech, et les autres groupes terroristes armés. Des chasseurs monoplaces qui dès ce weekend remplaceront deux biplaces Mirage 2000D qui doivent être prochainement modernisés. Selon toutes vraisemblances il s’agira là de la dernière opex pour les Mirage 2000C de l’Armée de l’Air et de l’Espace.

Bien entendu point de police de l’air pour les pilotes de l’Escadron de Chasse 2/5 Île-de-France. Ils laissent cette mission dans l’Hexagone. Quand ils se déploient sur la Base Aérienne Projetée de Niamey les femmes et les hommes de l’unité savent qu’ils vont y mettre en œuvre des Dassault Aviation Mirage 2000C configurés comme chasseurs-bombardiers.
En l’absence de leurs habituelles missiles air-air les munitions emportés par ces avions au sein de la force Barkhane sont avant tout les bombes à guidage laser GBU-12 montés par deux sous fuselage ou encore les bombes lisses Mk-82 de 227kg fixées par quatre. Ces deux types d’armes ont leur intérêt : le GBU-12 est très précise quand la Mk-82 explosant avant de toucher le sol peut provoquer de très gros dégâts sur des objectifs faiblement protégés.
Cependant la GBU-12 nécessite la présence d’un Mirage 2000D d’accompagnement, comme avion illuminateur.

Face à des groupes djihadistes très ordonnés mais disposant finalement de moyens purement asymétriques le Mirage 2000C demeure un avion efficace et cohérent avec ce théâtre d’opérations. Les deux-cent-cinquante obus de ses deux canons-mitrailleurs DEFA 554 de calibre 30mm représentent une menace réelle pour les pick-up et motos des organisations islamistes présentes dans le Sahel. Les tirs en rafale peuvent avoir sur ces véhicules légers des effets dévastateurs. Et sans doute aussi sur le morale de ces troupes endoctrinées et fanatisées.

Un déploiement africain très loin de l’habituelle mission de défense aérienne des Mirage 2000C

L’Escadron de Chasse 2/5 Île-de-France doit voir disparaitre ses Mirage 2000C au second semestre 2022. Il y a donc fort à parier que la dernière fois qu’ils quitteront le Sahel ce sera sans doute pour ne jamais y revenir. De chasseur pur l’avion français aura su sur sa fin de carrière devenir un très bon chasseur-bombardier, particulièrement précis.
Dès ce début de mois de novembre 2020 les groupes terroristes islamistes comme AQMI, Daech, et consort vont une fois encore en faire l’expérience.

Photos © Armée de l’Air et de l’Espace.

Publicité

5 COMMENTAIRES

  1. Je me demande souvent si dassault a u raison de ne pas continuer à produire des 2000-9 pour proposer un avion moins cher que le rafale. Les usa produisent encore des f16 et relancent le f15 bien-sur entièrement modernisé.

  2. Heureusement que les pilotes français sont bons et meilleurs que les pilotes des pick up et que les mirages sont des appareils largement superieurs aux toyota.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom