L’aviation stratégique russe poursuit son immature et dangereux jeu vis à vis des pays de l’OTAN. Ce mercredi 14 octobre 2020 deux Tupolev Tu-160 Backjack ont flirté de très près avec les espaces aériens souverains de Norvège puis du Royaume-Uni. De ce fait la Luftforvaret et la Royal Air Force ont été obligées de faire décoller en alerte leurs chasseurs. Dans le même temps les radars de l’alliance Atlantique poursuivaient les deux avions adverses.

Décollage pc allumée d’un F-16MLU d’alerte en Norvège.

Tout a commencé par la mer de Barents quand deux pistes radars ont été suivies par la défense aérienne norvégienne. Des aéronefs évoluant à haute vitesse subsonique sans aucun transpondeur allumé sont sortis de l’espace aérien russe. Suivi pendant quelques minutes ils ont obligé la Luftforvaret à faire décoller une patrouille de chasseurs General Dynamics F-16MLU Fighting Falcon. Guidés par les radaristes les pilotes norvégiens ont vite rejoint les intrus.

Ils se sont alors retrouver nez à nez avec deux bombardiers stratégiques Tupolev Tu-160 Blackjack portant les marquages de nationalité de la fédération de Russie. Les deux chasseurs F-16MLU Fighting Falcon se sont placés entre eux et l’espace aérien souverain de Norvège tandis que les avions fonçaient plein sud. Évoluant aux alentours de 900 kilomètres heures les quadriréacteurs russes prenaient la destination de l’Écosse. C’est pourquoi en lien avec l’OTAN la Norvège en a avisé les autorités du Royaume-Uni. La Royal Air Force avait déjà repéré au radar les deux intrus.

En prévision de leur arrivée un ravitailleur vol Airbus DS Voyager KC.2 fut envoyé à proximité des côtes écossaises. Dans le même temps la RAF a fait décoller en urgence ses deux Eurofighter Typhoon FGR.4 de la Quick Reaction Alert. Ils ont ainsi rejoints les bombardiers russes, assurant ainsi la relève des chasseurs norvégiens qui ont pu reprendre leur route retour.
Sans jamais se montrer agressifs vis à vis des équipages russes les pilotes de Sa Majesté se sont assurés que les Tu-160 Blackjack ne s’approchent pas trop des côtes écossaises. Dans le même temps l’état-major londonien avisait ses homologues irlandais et français du risque représenté par ces deux quadriréacteurs à géométrie variable. Précaution inutile puisqu’au bout de quelques minutes les avions russes ont fait demi-tour et repris la direction plein nord.

Malgré la piètre qualité de l’image transmise par la RAF on reconnait bien le Blackjack d’origine soviétique et ses marquages russes.

Ce demi-tour russe signait la fin de l’alerte pour les avions de combat britanniques. Afin de bien montrer qu’elle le plaisantait plus désormais avec ces vols stratégiques russes la Royal Air Force a décidé de faire décoller ses Typhoon FGR.4 armés de missiles air-air bons de guerre. Bien évidemment il n’y avait aucun risque que les pilotes britanniques ne tirent contre leurs homologues russes, mais cela marque un changement. Jusque récemment ces mêmes chasseurs prenaient les airs avec sans missile quand la nature des avions russes était connue à l’avance.

Photos © Luftforsvaret & Royal Air Force.

Publicité

3 COMMENTAIRES

  1. houla!
    le TU-160 c’est pas le même message que des TU-95..
    il y a une différence de génération.
    le TU-160 est bien plus performant que le TU-95

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom