L’US Air Force cloue au sol ses Bell-Boeing CV-22B Osprey.

Ce sont les avions de transport numéro 1 des forces spéciales américaines. Ce mardi 16 août 2022 l’US Air Force a décidé d’interdire de vol jusqu’à nouvel ordre la totalité de ses cinquante-deux Bell-Boeing CV-22B Osprey. Cette décision fait suite à deux incidents survenus récemment autour des boites de transmissions mécaniques de ces convertiplanes. Elle doit permettre d’éviter une usure trop rapide de ces machines, notamment lors des phases de translation entre le vol vertical et le vol horizontal.

Depuis son entrée en service au sein de l’Air Force Special Operations Command au printemps 2006 le Bell-Boeing CV-22B Osprey a su réellement remplacer le Sikorsky MH-53J Pave Low III. Il possède un rayon d’action et un confort d’utilisation bien supérieur. Pourtant de l’avis général des mécanos et des équipages cet avion est beaucoup plus fragile que l’hélicoptère auquel il a succédé. Par fragilité il faut entendre qu’en fait le convertiplane nécessite bien plus d’heures de maintenances par heures de vol que son prédécesseur. Et c’est justement lors d’une période de maintenance que l’US Air Force a décidé de stopper immédiatement l’utilisation opérationnelle de ses convertiplanes.

En fait depuis début juillet la flotte des CV-22B Osprey a connu deux incidents majeurs lors de vols d’entraînement au-dessus du territoire américain. Des pannes que les Américains appellent «hard clutch engagements» que l’on pourrait traduire par «engagements d’embrayages durs». Pour autant en cas de problème de transmission entre les boites mécaniques lors des phases de translation la puissance moteur est versée d’un turbopropulseur à l’autre afin de maintenir l’avion en vol. Malheureusement pour le convertiplane cette procédure entraîne une perte importante de stabilité en vol.
Aucun n’a été perdu ni même lourdement endommagé puisque les avions ont pu rejoindre en sécurité leur base cependant l’US Air Force préfère jouer la carte de la sécurité. C’est pourquoi depuis 48 heures tous sont interdits de vol.

Officiellement tous les Bell-Boeing CV-22B Osprey sont actuellement sur le territoire américain, aucun n’est déployé en opérations extérieures. Ce qui favorisera forcément une recherche d’amélioration de la situation. Pour le Pentagone chaque jour d’immobilisation de ces avions met en péril l’action des forces spéciales américaines.
On ignore actuellement si les CMV-22B de l’US Navy et les MV-22B de l’US Marines Corps seront également concernés tôt ou tard par cette décision.
Affaire à suivre.

Photos © US Air Force.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

3 réponses

  1. Cet avion a le mérite et l’avantage d’exister, sans concurrent comme le F-35B, son avenir est bien assuré je pense

  2. L’idée du convertiplane me semble bonne mais au prix d’une complexité mécanique extrême. Pas sûr que la fiabilité et la robustesse soit au rendez-vous pour une machine militaire. J’aimerais bien connaitre les limitations du domaine de vol et le calendrier des inspections.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Blackburn T-4 Cubaroo

L’histoire de l’aviation est jalonnée de machines volantes qui pour bien des raisons ne connurent pas le succès escompté voire pas le moindre succès. Dans

Lire la suite...