Plusieurs facteurs actuels laissent à supposer que le prochain Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace puisse être en danger. Plusieurs annulations récentes de grands évènements internationaux en France mais également la question des jauges de participants pourrait grandement compromettre la grand-messe francilienne de l’aéronautique mondiale. Et la fermeture au public ne serait même pas forcément une bonne idée même si les récentes éditions ont démontré que plusieurs exposants quittaient le salon après les journées professionnelles. Une fois encore un seul responsable à ce risque d’annulation : le coronavirus SRAS-CoV-2.

Satané Covid19 qui a déjà coûté tant d’emplois et de millions d’euros à l’industrie aéronautique. On n’oublie pas que le salon de Farborough en Angleterre a déjà été annulé cette année. Et que les meetings aériens de taille se sont comptés en Europe sur les doigts d’une seule main. L’année 2020 aura vraiment été noire pour l’aviation, et 2021 ne s’annonce pas meilleure.

Ne serais-je pas un peu pessimiste sur ce coup là ? Pas forcément quand on voit l’information tombée hier en fin d’après-midi en France, et qui pour le coup ne concerne pas du tout l’aéronautique. Le Salon de l’Agriculture a été annulé. Une décision en octobre 2020 pour un évènement qui aurait du survenir en février-mars 2021, ça en dit long sur les risques autours de ces grands rassemblements populaires. Or si ce salon se tient à la porte de Versailles dans le 15e arrondissement parisien et le Salon du Bourget en Seine-Saint-Denis on pourrait se dire qu’il y a une chance pour ce second. Sauf que la capitale et son département limitrophe appartiennent tous deux à l’entité du Grand Paris.

Un Grand Paris qui actuellement vit au rythme d’une jauge pour les évènements, petits et grands, limitée à 1000 personnes en plus des organisateurs. Cela a récemment été le cas à la Paris La Défense Arena de Nanterre pour un match international de rugby ou encore au Stade de France à Saint-Denis pour un match international de football. Autant dire que ces deux antres paraissaient bien vides. Même chose pour le récent tournoi de tennis de Roland Garros qui n’a pas pu obtenir la dérogation tant attendue par les fans de la petite balle jaune.

Dans cette situation et comme aucune amélioration ne semble venir concernant l’épidémie il est à craindre que le Salon du Bourget ne passe à la trappe. Nous aurons sans doute plus d’informations dans quelques semaines quand les organisateurs auront communiqué sur le sujet. Croisons les doigts pour que d’ici juin 2021 la situation se soit suffisamment améliorée pour que le salon ne soit pas annulé.
Affaire à suivre.

Photo © Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom