Ça bouge en cet automne 2020 dans l’Armée de l’Air et de l’Espace. Ce mardi 12 octobre 2020 la 30e Escadre de Chasse officialisait la naissance de la patrouille de présentation tactique Vautour Bravo. Elle remplace l’éphémère patrouille des Rogue Victor apparue l’an dernier et disparue depuis. Ses pilotes se sont entraînés depuis janvier 2020 à leur nouvelle mission.

C’est sans doute la crise sanitaire pandémique qui a aidé à tuer feue la patrouille Rogue Victor. Et donc à faire émerger cette Vautour Bravo au sein de la même 30e Escadre de Chasse. Ainsi le leader de la patrouille, le capitaine Julien* appartient au Régiment de Chasse 2/30 Normandie-Niemen tandis que son ailier le capitaine Jean-Philippe provient lui de l’Escadron de Chasse 3/30 Lorraine.
Pour mémoire l’Escadron de Chasse et d’Expérimentation 1/30 Côte d’Argent dépend du Centre d’Expertises Aériennes Militaires.

Lors des prochains meetings aériens français, et peut-être européens, les deux pilotes du Vautour Bravo pourront démontrer l’exceptionnelle capacité du Dassault Aviation Rafale à voler en formation serrée, à l’image du passage encastré visible ci-dessus, et réalisé récemment. Les Vautours Bravos reprennent ainsi la tradition française des formations d’avions de combat, à l’image de la Couteau Delta qui entre 2017 et 2019 ravit les spectateurs avec ses évolutions très serrées sur Dassault Aviation Mirage 2000D.

Mais au fait pourquoi ce nom de Vautour Bravo ? Le nom du volatile fait clairement référence à une des historiques montures de la 30e Escadre de Chasse : le biréacteur Sud-Ouest SO.4050 Vautour. Ce superbe et très impressionnant chasseur tous-temps de la guerre froide équipa l’escadre de mai 1957 à décembre 1973, soit une période de seize ans et demi. Il laissa la place au Dassault Mirage F1C. Il fallut attendre le Rafale pour que l’unité revienne sur biréacteur. C’est donc un clin d’œil à l’histoire aéronautique.
Une patrouille de présentation tactique sur Rafale, voilà qui va inévitablement relancer le débat sur la place des Alpha Jet E et surtout leur futur remplacement au sein de la Patrouille de France.

Vautour Bravo au sommet de leur art.

Pas de doute que cette patrouille Vautour Bravo va impressionner petits et grands et sans doute permettre aux Français de mieux connaître ce Rafale que finalement ils ne voient souvent qu’en solo display ou bien à la télé.

Photos © Armée de l’Air et de l’Espace.

*Pour des raisons de confidentialité et donc de sécurité seuls les prénoms des militaires français sont donnés dans ce genre d’articles.

Publicité

4 COMMENTAIRES

  1. Bonjour Arnaud, je suis un lecteur assidu de votre site que j apprécie beaucoup.
    Il y a une chose qui pour moi est très nébuleux, c est la désignation numérique des régiments de chasse.
    Avez vous la possibilité de nous expliquer à quoi correspond chaque item et d ou cela vient il ? (historique ?)
    Merci à vous.
    Chris.

  2. Merci pour cet article Arnaud. Quel bonheur, si on arrive à les voir en 2021. Croisons les doigts.
    J’irai à Cognac en juin 2021, puisque le meeting a été annulé pour les raisons que l’on connaît et devait être normalement reporté en juin 2021. Espérons.
    A propos des Vautours, je me rappelle bien d’eux . J’étais a la BA 106 de Mérignac et il y avait des Vautours à la 92 ème Escadre de bombardement. C’était en 74, et 75.
    Ils ont été retirés du service en 1978 et remplacé par des Jaguars du 4/11 Jura. Les hangars ont depuis disparus et ce morceau de BA 106 a été cédé a l’aéroport de Bordeaux-Merignac.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom