Chez moi c’est un lundi soir par mois qu’on dépose les encombrants sur le trottoir afin que les éboueurs puissent les ramasser le lendemain matin, visiblement la diplomatie américaine a décidé de recycler le concept. L’US Department of State, via son ambassade à Sofia, a annoncé qu’il souhaitait convoyer deux avions de combat General Dynamics F-16 Fighting Falcon vers une base bulgare. Offerts à titre gracieux ces avions seront totalement désarmés et permettront de former une partie du personnel avant l’arrivée de «vrais» chasseurs. Pour mémoire il y a quelques mois la Bulgarie a fait le choix du F-16V Viper.

Cette proposition de la diplomatie américaine est bien entendu assujettie à une autorisation du Congrès puisque les deux General Dynamics F-16 Fighting Falcon en question sont des matériels militaires produits aux États-Unis. Sauf quelle celle-ci devrait au final être une pure formalité. Les machines étant de seconde main, offertes par le gouvernement américain au titre du programme Excess Defense Articles, et destinées à un état allié membre de l’OTAN. Surtout d’une certaine manière cela va débarrasser l’US Air Force.

En effet ces avions ne devraient pas être prélevés sur les stocks d’une unité opérationnelle ni même de l’Air National Guard. Non le programme de l’US Department of State prévoit de sélectionner deux avions parmi les réserves de Davis-Monthan AFB, c’est à dire des avions en sommeil souvent depuis des mois voire des années.
Une fois choisis les avions seront révisés en profondeur et totalement démilitarisés. Il ne s’agit pas pour Washington de livrer à Sofia des avions de combat gratuits mais des plastrons volants de formation avancée. C’est pourquoi on parle actuellement de biplaces F-16D Block 42.

Le rôle de ces deux avions sera avant tout l’instruction des futurs encadrants qui seront appelés à eux-même former les pilotes de F-16V Viper. Il ne s’agira pas de les entraîner au combat aérien mais uniquement au maniement d’un Fighting Falcon, un avion assez éloigné de leur actuel Mikoyan MiG-29 hérité de l’ère soviétique.
Outre les pilotes instructeurs ce sont les mécaniciens bulgares qui sont dans le viseur de la diplomatie américaine. Eux aussi pourront ainsi se former au mieux, à quelques différences près, à l’entretien et aux réparations de leurs futurs F-16V.

On ignore cependant quel sera le sort réservé à ces deux avions une fois les huit F-16V Viper livrés à la Bulgarie. Seront t-ils rendus aux États-Unis, envoyés sur place à la ferraille, ou bien conservés comme plastrons de formation statique ? Le flou reste entier sur cette partie là.
L’US Department of State espère une procédure accélérée afin que les deux avions soient livrés à la Bulgarie dans les plus brefs délais, pourquoi pas avant la fin de l’année… qui arrivera dans deux mois.

Photo © US Air Force

Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom