[Poisson d’avril révélé] Le Canada rejoint le programme SCAF.

Initialement les SCAF et Team Tempest devaient êtres strictement européens, franco-allemand pour le premier et anglo-italien pour le second. Sauf qu’au fur et à mesure du temps qui passe de nouveaux partenaires sont venus s’y greffer comme le Japon pour le second d’entre eux. Et désormais donc c’est celui piloté par Airbus Defence et Dassault Aviation qui s’ouvre au-delà du Vieux Continent avec l’entrée du Canada. Un nouvel arrivant qui devrait ainsi voir se réduire un peu les compétences des équipes des trois pays d’origine.

Car rappelons que si le SCAF était au début un mariage entre Paris et Berlin il faut se souvenir que Madrid l’a rapidement rejoint. De trouple cela s’est même transformé en famille recomposée quand Bruxelles a signifié au Bourget son arrivée dans l’aventure technologique. Et depuis ce samedi 30 mars 2024 donc le SCAF est pleinement international. Ottawa l’ouvre à l’Amérique du Nord.

Il faut donc faire de la place à ce cinquième pays partenaire. Pour le premier ministre Justin Trudeau qui a signé l’accord avec ses partenaires européens son pays apporte une tradition aéronautique indiscutable. Il engage d’ailleurs les deux principaux avionneurs locaux, Airbus Canada et Viking Air, a travaillé en étroite collaboration avec Airbus Defence et Dassault Aviation. Il est notamment question de systèmes d’armes et de développement de drones dit Loyal Wingmen. Bien entendu tout cela demeure très confidentiel, pour d’évidentes raisons de sécurité. Les excellentes relations franco-canadiennes sont d’ailleurs à l’origine de ce rapprochement entre le Vieux Continent et le Nouveau Monde. Bilinguisme oblige l’avion sera appelé FCAS (pour Future Combat Air System) par les Canadiens anglophones et SCAF (pour Système de Combat Aérien du Futur) par leurs compatriotes francophones.

Pour l’Aviation Royale Canadienne ce rapprochement avec l’Europe à l’heure même de son centenaire c’est aussi la préparation d’un futur moins dépendant des avionneurs américains. Car lorsque l’avion de combat issu du SCAF entrera en service à l’horizon 2045 les premiers Lockheed-Martin CF-35 Lightning II frôleront les 20 ans de service. La 5e génération sera alors en voie d’obsolescence grâce justement à ces avions de 6e génération qui arriveront sur le marché. Et pour les militaires canadiens cela impliquera donc de rester au top des normes mondiales. Voir des avions et des drones estampillés Airbus Defence et Dassault Aviation voler sous la cocarde à feuille d’érable aura forcément quelque chose d’hyper excitant.

Affaire à suivre.

Illustration © Airbus

NDLR : Il est un peu plus de 20 heures (heure de Paris) et nous révélons évidemment ce poisson d’avril. Merci à toutes et tous.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sondage

"Si la France devait mettre une des personnalités aéronautiques suivantes au Panthéon, laquelle vous semblerait la plus logique ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Sikorsky HO4S Horse

L’une des fonctions les plus connus des voilures tournantes est le sauvetage en mer. C’est aussi une des plus dangereuses pour les équipages. Cela a

Lire la suite...